Quelques références

Qui mieux que nos entreprises membres pour vous expliquer ce que Sirris peut faire pour vous? Vous trouverez ici plusieurs exemples pratiques pour le moins parlants de ce que vous pouvez attendre de notre part.

Q-lite conçoit, produit et fournit des écrans LED et LCD, qui sont utilisés comme écrans d'information, tableaux marquoirs, panneaux de signalisation, etc. Parmi ses différents segments de clients, citons les entreprises et autorités locales, ainsi que les pharmacies et professions libérales. Q-lite mise pleinement sur l'économie circulaire et, outre la vente de produits, développe également des activités d'entretien, de réparation, de revente, de revalorisation, de mise à niveau, de remanufacturing et d'affichage en tant que service.
En tant que premier fournisseur belge de petits systèmes spatiaux et forte de ses 30 ans d’expérience, l’entreprise QinetiQ Space est un partenaire clé dans l’exploration spatiale et de l’orbite terrestre basse ainsi que dans le développement, la construction, le lancement et l’exploitation d’infrastructures spatiales complexes visant à conférer un avantage futur à ses clients.
LifeLine se prépare à commercialiser le premier bracelet portable doté d'un émetteur satellite capable d'envoyer un SOS dans des zones non couvertes par un réseau de téléphonie mobile. Conçu pour les athlètes et aventuriers pratiquant leur passion dans des zones reculées, l'instrument offre un ensemble de services visant la sécurité.
La start-up technologique liégeoise Glooh Media propose des solutions de communication interactives pour des PME dans le cadre d’affichage dynamique extérieur (DOOH, digital-outof-home). La plateforme Glooh propose à ses clients un outil pour créer des annonces dynamiques et de planifier facilement des campagnes jusqu’au niveau du voisinage. Le système est enrichi de données en temps réel afin de planifier, déclencher et mesurer le contenu affiché.
L’entreprise de sous-traitance industrielle Goddeeris, située à Roulers, est spécialisée dans l’usinage de grandes pièces complexes en fonte. Lors de l’usinage de ces pièces, il est crucial d’éviter au maximum les vibrations de l’outil. Celles-ci peuvent résulter de la conjugaison des facteurs suivants : la géométrie de l’outil, l’usinage et les forces s’exerçant à certaines fréquences. Cela entraîne au final une augmentation des pannes, une usure accélérée de l’outillage et une finition inacceptable des produits. L’apparition de vibrations constitue dès lors l’un des principaux défis pour les entreprises réalisant de lourdes opérations d’usinage.
Après le premier parc éolien offshore en mer du Nord, situé à l’est de la côte belge, une deuxième zone de parcs est en cours de développement, plus à l'ouest et plus loin de la côte. Celle-ci a été baptisée la « Zone Princesse Élisabeth ». Cette zone, qui a été délimitée dans le Plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026, a une superficie de 281 km² et comprend tous les parcs qui y seront construits entre 2020 et 2030. La capacité des éoliennes prévues s'élève à 1,75 GW, ce qui doublera la capacité d'énergie renouvelable en mer.
La société allemande Flensburger Fahrzeugbau Gesellschaft mbH (FFG) produit des véhicules militaires à chenilles et à roues, parmi lesquels des véhicules techniques blindés. À cette fin, les véhicules militaires standards sont notamment équipés d'une grue, leur permettant d'effectuer toutes sortes de tâches, telles que le déminage. Ces véhicules sont également appelés « véhicules blindés du génie » et constituent l'un des outils typiques des troupes du génie. 
Depuis plus de trente ans, EuroSign, fabricant de panneaux de signalisation dans la commune namuroise de Fernelmont, propose des produits standards et sur mesure avec des délais de livraison extrêmement courts. L'entreprise développe un projet de signalisation routière intelligente qui pourrait révolutionner le marché.
Il y a quelques années, la société wallonne Thales Alenia Space Belgium lançait le projet ThermAM en collaboration avec Sirris pour le compte de l'ESA. Son objectif était non seulement de redessiner des supports de fixation pour les composants électroniques destinés au domaine aérospatial et à d'autres domaines nécessitant une gestion stricte de la chaleur, mais aussi de les fabriquer grâce à la fabrication additive. Cependant, ce processus de production s'est avéré peu performant, avec un temps de production trop long. Le coût de production élevé rendait cette pièce peu attrayante par rapport aux « solutions standards », même si ses performances thermiques étaient nettement meilleures. Un projet de suivi a été mis en place pour améliorer l'ensemble du flux de conception et de production ainsi que pour réduire les coûts de production.
Caterpillar Inc est une entreprise américaine possédant des divisions dans le monde entier. Elle conçoit et fabrique des machines lourdes pour l’aménagement de routes et de voies navigables et l'exploitation minière. Elle produit également des groupes électrogènes et d'autres équipements alimentés par des moteurs diesel et des turbines à gaz. L'entreprise entend garantir la qualité de ses produits et composants, même lorsqu'ils sont stockés dans des ports ou pendant leur transport en mer. C'est pourquoi elle a souhaité faire tester un certain nombre de blocs-moteurs transportés dans le monde entier en les soumettant à des conditions extrêmes dans leur emballage. Elle a ainsi pu déterminer si les produits étaient suffisamment protégés par le matériel d'emballage lors de leur transport en mer et de leur stockage.

Pages

Prenez contact avec