Pourquoi des ponts peuvent-ils s’effondrer ?

La récente catastrophe du viaduc Morandi à Gênes en Italie soulève des questions sur la stabilité de nombreux édifices et ouvrages d’art. A travers trois cas historiques, nous vous livrons un bref aperçu de quelques aspects métallurgiques susceptibles d’être à l’origine d’accidents affectant des ponts.

L’actualité évoque parfois l’effondrement soudain de bâtiments ou de ponts. Généralement, aucun signe avant-coureur ne laisse présager l’existence d’une anomalie dans la construction et pourtant, de tels événements arrivent. Des examens approfondis viennent souvent démontrer après les faits l’existence de défauts dans la construction qui peuvent être de nature mécanique ou métallurgique. Hormis les dommages provoqués intentionnellement notamment lors d’attentats (rappelez-vous l’effondrement des Tours Jumelles à New York) et les dommages dus à des phénomènes naturels, bon nombre de ces écroulements ont souvent des causes métallurgiques.

Le pont de Hasselt

Revenons un peu en arrière. Le 14 mars 1938, peu avant la Seconde Guerre Mondiale, le pont de Hasselt sur le canal Albert s’effondrait subitement au petit matin dans un vacarme assourdissant. Le tramway venait de le franchir. Ce pont en acier était un pont en acier soudé du type « Vierendeel ». Ce type de pont tire son origine du nom du professeur belge Arthur Vierendeel, qui s’était rendu célèbre au début du siècle précédent avec ce genre de ponts en treillis.

Lire plus sur Techniline.

Sirris réalise régulièrement des essais mécaniques (essais de traction et de résilience, essais de dureté) sous l’accréditation. De cette façon, nous contribuons à la sécurité des constructions. En outre, Sirris réalise également des expertises en matière d’usure, de fatigue et de corrosion sur diverses parties métalliques en collaboration avec ses partenaires UGent et IBS-BIL.

Sirris dispose, pour de tels tests, d’une large infrastructure de pointe et peut compter sur plus 30 ans d’expérience. Découvrez nos labos de test accrédité et indépendant ainsi que leurs expertise sur la page web suivante.

 

Tags: