L’IA apprend aux robots à préparer des commandes

Une start-up américaine spécialisée dans la robotique a réussi à faire réaliser des travaux de préparation de commandes en entrepôt par des robots commandés par une IA. Les activités ont été effectuées avec une précision et une rapidité adaptées à l'atelier de production. En Belgique aussi, des tests pratiques donnent des résultats prometteurs.

La société californienne Covariant a été fondée par Pieter Abbeel, ingénieur belge, chercheur de haut niveau et professeur à l'université de Berkeley, avec quelques anciens étudiants. La start-up a répondu à la demande de Knapp, un des principaux fournisseurs de technologies de logistique d'entrepôt, de contribuer au développement d'un nouveau bras robotisé. Commandé par une intelligence artificielle, ce bras devait capable de saisir le plus grand nombre possible d'objets différents, en fonction de la gamme de produits de ses clients. La société a fourni les types et a augmenté le niveau de difficulté. Le robot a systématiquement réussi à saisir les objets et à les transférer d'un bac dans un autre, avec la précision et la rapidité indispensables pour la production. Les algorithmes de Covariant sont désormais prêts à être déployés sur les robots de Knapp dans les entrepôts de deux clients de ce dernier. Le premier est en activité depuis septembre 2019 dans la production d'Obeta, un fournisseur allemand de systèmes électriques.

Cette évolution souligne un changement de statut des robots commandés par IA. Jusqu'à présent, de tels systèmes se limitaient aux environnements académiques. Le nouveau système devrait être en mesure de faire face à la complexité du monde réel. Il est donc prêt à être déployé dans les entrepôts.

Tests chez bpost

bpost s'est également intéressée aux solutions d’IA pour renforcer ses centres de tri. L'entreprise a constaté que dans la situation actuelle, elle avait atteint la limite de ses possibilités avec les machines de tri classiques. L'IA universelle que Covariant met au point comprend un logiciel compatible avec de nombreux types de stations robotisées et capable de gérer un large éventail de tâches. Il devrait aussi pouvoir assurer le traitement des colis de dimensions de divers types que bpost traite chaque jour.

Lire l'article complet sur Techniline.

Le projet Interreg Machining4.0 propose aux PME souhaitant en savoir plus sur l'application des nouvelles technologies (Industrie 4.0) en usinage un accès gratuit à l'expertise et aux conseils des centres d'excellence européens, dont Sirris.

Tags: