L’événement de clôture du projet Factory 4.0 souligne l'importance de la cybersécurité dans l'industrie manufacturière

Interreg Factory 4.0



 

Le 10 juin 2020 a eu lieu l’événement de clôture du projet Interreg Factory 4.0. Il a été organisé en collaboration avec un Business Club sur le thème de la cybersécurité, qui est aujourd'hui un sujet d'actualité.

Compte tenu des circonstances actuelles, cet événement n'a pas pu avoir lieu en direct, mais sous la forme d’un webinaire, suivi en ligne par 140 personnes.

Lionel Buissieres, projectleider van Factory 4.0, y a donné un bref aperçu du contenu du projet et de ce qui a été réalisé au cours des quatre dernières années. Les trois principaux objectifs du projet étaient de sensibiliser les entreprises, de les guider dans leur transition vers Factory 4.0 et de construire quelques démonstrateurs à titre d'inspiration. Bilan à ce jour : 531 entreprises ont déjà été contactées, dont 124 ont été accompagnées dans leur transition. Trois démonstrateurs ont déjà été construits, un chez Sirris, un au CITC et un au CETIM.

Mathieu Kilmczak a fait, sur le démonstrateur du CITC, une démonstration de la façon dont le logiciel de reconnaissance faciale pouvait être trompé avec des interventions relativement simples. Il a pu ainsi manipuler des photos de personnes afin qu'elles soient identifiées comme quelqu’un d'autre.

V&V Engineering a témoigné de la manière dont les conseils donnés ont aidé l'entreprise à passer de la production de jour à la production de jour et de nuit, avec un minimum d'investissements. V&V Engineering est un fabricant de moulage par injection, mais propose également des services tels que la conception et la maintenance de moules.

Le conférencier principal de ce Business Club était Geert Ostyn, vice-président Technology & Operations chez Picanol. Il a partagé avec les participants son expérience de ce à quoi Picanol a dû faire face au cours de la semaine où toutes les activités ont été interrompues par une attaque de logiciel rançonneur (ransomware), en début d’année. Une leçon importante que l'on peut en tirer est que l'infrastructure informatique doit toujours être mise à jour vers les dernières versions disponibles. Ce conseil permettra d’éviter, à l'avenir, bien des déboires.

Kurt Callewaert, de Howest, a donné un aperçu des différentes normes applicables en matière de cybersécurité, tant dans les réseaux informatiques IT (Technologies de l'information) de bureau (ISO 27000, 1.2) que des réseaux OT (Technologie opérationnelle) d'atelier (CEI 62443). Il est classique, lorsque des réseaux IT et OT sont présents dans la même entreprise, qu'ils soient gérés par des services distincts, alors que les équipements de production et les capteurs sont de plus en plus connectés à l'infrastructure IT. Mais il y a du progès, grâce à la norme CEI 62443 3 3 avec laquelle les départements, tant IT qu’OT, peuvent travailler et ainsi relever ensemble les défis en tant qu’une seule et même équipe de sécurité. Cette norme met à disposition certains outils, qui permettent de travailler de manière détaillée à différents niveaux pour réduire les risques liés à la cybersécurité.

Dans le même contexte, Tijl Deneut, également de Howest, étudie comment sécuriser les réseaux dans les entreprises. L'un des conseils les plus importants de ce chercheur aux entreprises est de scinder autant que possible les réseaux en VLAN (Virtual Local Area Network). Il s'agit d'une intervention relativement simple qui non seulement augmente la sécurité, mais assure également un trafic réseau général nettement moindre, ce qui profite à la vitesse globale.

Chaque session a fait l’objet d’un sondage. Les résultats indiquent que de nombreuses entreprises sont déjà engagées dans la cybersécurité, mais qu'il reste également beaucoup de place pour une plus grande sensibilisation et un appel à l'action. L’adage 'Mieux vaut prévenir que guérir' reste d’actualité !

L'aperçu complet des interventions de tous les autres conférenciers et témoignages est accessible via ce lien.

Toutes les vidéos individuelles de cet événement peuvent être trouvées via ce lien

Sirris est partenaire du projet Interreg Factory 4.0 qui constitue une approche transfrontalière pour présenter aux entreprises des régions frontalières des technologies entrant dans le cadre d'Industrie 4.0, et leurs possibilités.