Les industries alimentaires et pharmaceutiques ont elles aussi leurs lauréats de Factory of the Future

Depuis le 6 février, la Belgique compte dix nouvelles entreprises qui portent le titre de Factory of the Future. Outre sept entreprises de l'industrie technologique, trois entreprises des industries alimentaires et pharmaceutiques sont désormais des « Factories of the Future » : Colruyt Group Fine Food, Janssen Pharmaceutica et Lavetan.

L'un des objectifs clés de Sirris et d’Agoria est que l'industrie technologique contribue autant que possible à une société prospère et durable. En collaboration avec divers partenaires, Sirris et Agoria soutiennent les entreprises manufacturières dans cette démarche, par exemple dans le cadre du projet « Factory of the Future », qui récompense chaque année les meilleurs élèves.

Les usines du futur investissent dans la numérisation, dans les processus et les produits intelligents et dans une production de rang mondial, mais elles gèrent également ingénieusement les énergies et les matériaux, en veillant à la motivation, la créativité et l'autonomie de leurs collaborateurs.

Les dix entreprises, dont Colruyt Group Fine Food, Janssen Pharmaceutica et Lavetan, ont reçu une cette année le titre de Factory of the Future des mains du ministre-président flamand Geert Bourgeois.

Colruyt Group Fine Food

Colruyt Group Fine Food est l'une des 10 plus grandes entreprises alimentaires en Belgique. Depuis des années, elle développe son savoir-faire sur des produits alimentaires spécifiques. Ceux-ci sont commercialisés en interne pour les magasins appartenant au groupe Colruyt. Pour la production de charcuterie et de plats cuisinés frais, un tout nouveau site de production a été construit et inauguré en 2017.

Grâce à des machines dernier cri et à l'automatisation, le processus de production est désormais nettement plus efficace. De l'espace supplémentaire a été créé, partiellement destiné à l'alignement de certaines machines, ce qui supprime de nombreuses opérations et réduit les niveaux de stocks intermédiaires. Par ailleurs, de nombreuses machines commandées par PLC ont été mises en place pour garantir la qualité des produits.

L'entreprise est allée au-delà des exigences légales pour anticiper les normes futures. Le nouveau bâtiment a été conçu de manière modulaire pour être multifonctionnel et l'empreinte écologique a été prise en compte dans tous les processus. Le site de production fournit également sa propre énergie, dispose d'une usine de traitement de l'eau et utilise un système de refroidissement à base d'ammoniac qui n'a aucun impact sur le réchauffement climatique.

Lors de la construction de la nouvelle usine, les collaborateurs ont été étroitement impliqués. Ils ont été interrogés, ont eu l'occasion de poser des questions et ont reçu des réponses individuelles. Les collaborateurs ont reçu l’encadrement requis pour s'adapter à la nouvelle organisation et à la nouvelle technologie. Ils ont ainsi eu l'occasion de progresser et/ou de travailler dans un autre département. L'ensemble de la conversion n’a donné lieu à aucun licenciement.

Janssen Pharmaceutica

Le docteur Paul Janssen a fondé l'entreprise en 1953 pour sauver des vies en mettant au point de meilleurs médicaments. De nos jours, Janssen Pharmaceutica, qui fait désormais partie de Johnson & Johnson, est l'une des entreprises pharmaceutiques les plus innovantes au monde. Elle compte plus de 40.000 collaborateurs. Le site de Geel, qui emploie 760 personnes et gère 300 processus chimiques, est devenu le centre de production de haute technologie et le site de lancement et de croissance de nouveaux médicaments importants pour le marché mondial. Le site est également l'un des centres de production de produits chimiques actifs les plus innovants et les plus performants au monde.

Le fondateur de l’entreprise, Paul Janssen, a inculqué à celle-ci une culture d'innovation et de dépassement de soi. C’est dans cet esprit que Geel continue à développer l'usine du futur. Ces dernières années, un investissement considérable a été réalisé avec la construction de la nouvelle usine Chemical Development Pilot Plant (CDPP). Cette usine ultramoderne est unique en termes de conception, de technologie et de matériaux. Un parc de machines ultramoderne facilite les nouveaux développements. Les gains d'efficacité et les nouvelles technologies sont destinés à générer des résultats pour le plus grand profit du patient.

Pour Janssen, une usine du futur est une plaque tournante, un ensemble intégré dans lequel différentes parties collaborent. La collaboration est également importante en dehors de l’entreprise : le processus de production génère ainsi différents flux de déchets qui doivent être rendus autant que possible circulaires. Pour ce faire, l'entreprise coopère avec des partenaires.

Lavetan

Lavetan est un laboratoire indépendant, spécialisé dans les analyses pour les trois segments de l'industrie alimentaire : le secteur primaire avec un accent sur les animaux, le secteur de la transformation et la distribution. Basée à Turnhout, l’entreprise est spécialisée dans les analyses microbiologiques et sérologiques. Pour les analyses chimiques, elle collabore avec des laboratoires partenaires. Lavetan fait ainsi office de point de contact unique pour l'ensemble des analyses. L’entreprise est l'un des principaux acteurs de son créneau. Elle réalise plus d'un million d'analyses par an.

Fondée en 1997, Lavetan a connu une forte évolution au fil des ans, passant d'un artisanat traditionnel à un laboratoire industrialisé, puis à un laboratoire numérisé, et d'une organisation sur papier à une organisation sans papier. Grâce aux possibilités numériques, les données peuvent être transmises très rapidement et mises à disposition là où elles sont nécessaires.

Au cours de son renouvellement et de son expansion continus, Lavetan a étudié l'industrie afin de trouver des exemples de processus susceptibles d’être numérisés le plus rapidement et le plus facilement. Des robots ont été intégrés au processus d'analyse, et des solutions innovantes ont été introduites pour accroître la transparence et la traçabilité. L'automatisation, un nouveau flux de processus et une organisation du travail modifiée ont également permis de réduire le gaspillage, de raccourcir les délais et d'améliorer la relation avec les clients, qui ne reçoivent pas simplement les résultats des analyses, mais des informations claires.

Vous vous demandez à quoi ressemble une Factory of the Future de l'intérieur ? Du 21 mars au 9 juin, Agoria organisera à nouveau un Factory of the Future Roadshow, qui fera étape chez les 19 lauréats. Ce roadshow est votre chance de voir l'approche des gagnants des Factory of the Future Awards, de discuter avec eux et d'évaluer vos propres défis par rapport à leur expérience. Vous trouverez plus d'informations dans notre agenda.