Le métier de veilleur

Sirris a participé à plusieurs ateliers prospectifs organisés par le Forem et visant à définir le métier de chargé de veille.

Dans un monde en évolution constante où les informations circulent en nombre et rapidement, beaucoup d'entreprises éprouvent le besoin de mieux maitriser leur environnement face à la concurrence. Si toutes n’emploient pas un chargé de veille, beaucoup attendent de leurs collaborateurs qu'ils développent des compétences dans ce domaine.

Mais la veille recouvre des thématiques diverses - veille juridique, technologique, concurrentielle - et des degrés de formalisation variables. Il importe dès lors de structurer le besoin en compétences et de pointer les évolutions de ce métier. Dans ce but, le Forem a organisé en 2019 plusieurs ateliers prospectifs visant à définir le métier de chargé de veille regroupant une dizaine d'experts. Sirris, actif dans la veille depuis des dizaines d'années, a été invité à y participer.

La méthode appliquée, Abilitic2Perform, est une technique d’anticipation des compétences qui s’inspire des études relatives à la prospective stratégique, dont certains outils sont mobilisés comme l’analyse structurelle ou morphologique.

Maîtriser de nouveaux outils digitaux de collecte et d’analyse de l’information, collaborer avec une Intelligence Artificielle, aiguiser son sens critique, développer son esprit d’analyse et animer un réseau de partenaires internes et externes - éventuellement internationaux - sont autant de compétences qui s’avèreront particulièrement utiles au veilleur de demain.

Les workshops ont été suivis de l'élaboration d'un document collectif dont la diffusion dans le public par le Forem a débuté il y a quelques semaines. Vous trouverez le rapport 'Métiers d'avenir : le chargé de veille' ici.  

Ce travail permettra, notamment, au Forem d'adapter son offre de prestations pour mieux coller aux besoins des entreprises.