Le fabricant de vélos Cowboy valide un e-bike chez Sirris pour le marché européen

Cette année, le vélo électrique de Cowboy fait son entrée sur le marché européen. Pour concevoir l'e-bike et réaliser des tests standardisés et sur mesure du vélo, l'entreprise a collaboré avec Sirris.

L'assistance au pédalage intuitive permet au vélo électrique de Cowboy de se déplacer avec beaucoup de souplesse jusqu'à 70 km. Après la réussite du lancement, en 2018, l'équipe travaille à fond sur une deuxième version de l'e-bike, avec une batterie plus puissante et des améliorations techniques. Cowboy veut améliorer son vélo au maximum pour l'introduire sur le marché européen.

Résistance aux chocs et aux vibrations

Début 2019, Cowboy s'est engagé avec Sirris pour procéder à des tests de validation sur son e-bike. Sirris dispose de ses propres laboratoires d'essai indépendants et de l'expertise nécessaire pour aider les entreprises manufacturières à tester et améliorer leurs produits. L'entreprise a fait appel aux experts en revêtements et matières synthétiques pour conseiller les dispositifs d'essai adéquats et leur mise en œuvre. C'est ainsi que la résistance aux chocs et aux vibrations a été testée dans un dispositif spécial et que la durabilité des composants a été contrôlée en les exposant à la lumière ultraviolette et à une brume de sel humide.

Ces tests de durée de vie accélérée permettent, sur une courte période d'à peine trois mois, d'initier d'éventuels défauts qui n'apparaîtraient qu'après de nombreuses années en cas d'usage normal. Les informations de ces essais doivent rendre l'équipe qualité de Cowboy capable d'encore poursuivre l'amélioration du vélo.

Une année au soleil

Pour étudier l'effet des chocs et vibrations sur les composants électriques et mécaniques, le vélo a été placé dans un dispositif spécifié dans la norme NBN EN 14764 c.2. Cet essai a été réalisé à une vitesse maximum de 18 km/h pendant 29 heures, ce qui correspond à une distance de 526 km. Aucun manquement n'a été constaté à la fin du test.

Différents éléments en matière synthétique et diverses parties revêtues du vélo électrique ont subi un essai de vieillissement aux UV dans le Smart Coating Lab de Sirris. Ce test combine des cycles de rayons UV nocifs et de condensation à température accrue afin de simuler l'impact de la lumière du jour en accéléré (facteur 1:12). Les pièces ont été inspectées à différents moments pour détecter des signes de dégradation et de décoloration. Quelques-unes ont présenté un changement de couleur. Cowboy examine les possibilités de réaliser à l'avenir ces composants dans une autre matière synthétique.

Sensibilité à la corrosion

De plus, la sensibilité à la corrosion du vélo entier, roues comprises, a été testée dans une chambre à brume de sel, pendant 1 000 heures, selon l'ASTM B117. Dans la chambre d'essai ont également été testées des pièces de différents fournisseurs, qui ont servi de point de comparaison ou auxquelles une prochaine génération de vélos Cowboy pourrait faire appel en tant que composants. Ce test a fourni des informations très précieuses sur la résistance à la formation de rouille des différents composants.

En se basant sur les résultats, Cowboy s'est retroussé les manches afin de venir sur le marché avec une version améliorée de l'e-bike. Outre les essais réalisés par Sirris, un essai climatique a encore été accompli par Cowboy, où l'absence de condensation dans les boîtiers électroniques a été vérifiée par un enregistrement continu de données. L'entreprise porte sur la collaboration avec Sirris le regard d'une réussite et rassemblera l'ensemble des informations des essais exécutés afin de continuer à améliorer la qualité du vélo électrique.

Ce blog s'appuie sur une publication du magazine de juin 2019 de la VOM.

Découvrez notre essais sur notre site web. 

Tags: