Intégration réussie de l'Action Tracker de One Two sur la ligne d'assemblage de Sirris

Interreg Factory 4.0



 

La société One Two, connue pour son Action Tracker, a récemment réalisé quelques expériences sur la ligne d'assemblage du laboratoire de Sirris à Courtrai. Le but de ces expériences était de déterminer si l’Action Tracker pouvait être utilisé pour enregistrer ou lancer certaines actions sur une ligne de production d'une entreprise manufacturière, par exemple. 

Vous ne connaissez pas encore notre ligne d'assemblage Factory 4.0 ? Découvrez-la ici!

 

La première expérience consistait à enregistrer simplement et précisément les temps consacrés aux tâches dans toutes les cellules. À cette fin, l'opérateur de chaque cellule doit toujours commencer par scanner la commande sur laquelle il va travailler, après quoi il scanne un code d'heure de début et un code d'heure de fin. Les codes-barres de début et de fin nécessaires sont placés sur toutes les cellules de la ligne. Grâce à l'eID de l'appareil, l'opérateur est toujours automatiquement enregistré lors de toutes les transactions.
 
Tous les enregistrements sont envoyés par Wi-Fi à la dorsale cloud de One Two. Les données peuvent être consultées dans des tableaux de bord simples ou exportées vers un fichier Excel, CSV ou Pdf. Elles peuvent également être récupérées via une API pour un traitement ultérieur et/ou une intégration dans le logiciel IT existant (p. ex. ERP) du client. 

Une deuxième expérience consistait à envoyer des requêtes kanban à l'entrepôt via l'Action Tracker. Kanban est appliqué sur la ligne d'assemblage pour ajouter des pièces à la ligne de manière simplifiée. Apprenez-en plus sur l'utilisation de kanban dans cet article de blog.

Un code-barres peut contenir une commande avec un nombre fixe de pièces ou le nombre de pièces nécessaires peut être saisi directement après scan sur l'Action Tracker. La requête générée peut ensuite être directement traitée par un magasinier sur la dorsale de One Two ou transmise et liée à un système WMS ou ERP existant. 

La troisième expérience consistait à vérifier s'il était possible de lancer certaines actions machine via l'Action Tracker. L'Action Tracker peut associer en interne les codes-barres à des objets et messages MQTT. À titre d'essai, la commande de démarrage du cobot Sawyer a ainsi été liée à la lecture d'un code-barres donné. Après le scan, le message MQTT a été reçu sur la plate-forme Node-RED et transmis à Sawyer via une connexion socket. Sawyer a alors commencé sa tâche d'assemblage sans problème. Le test était donc réussi.

Node-RED est une plate-forme IoT open-source qui permet de relier aisément entre eux différents types de systèmes ou messages de manière visuelle. MQTT est un protocole réseau léger ouvert, idéal pour l'envoi de messages entre différents appareils. 

L'utilisation de l'Action Tracker vous permet de lancer et/ou d'enregistrer toutes sortes d'actions en scannant un code-barres : impression d'étiquettes, lancement d'instructions numériques d'assemblage, etc. L'avantage de l'Action Tracker est qu’il ne faut pas équiper chaque cellule de la ligne d'assemblage avec un PC ou une tablette. On peut donc voir l’Action Tracker comme une sorte de ‘télécommande’ pour la ligne d'assemblage.  

Vous trouverez plus d’informations sur l’Action Tracker sur le site Web de One Two.   

Vous souhaitez découvrir ces expériences ou vous familiariser avec d'autres techniques d'assemblage innovantes ? Prenez rendez-vous et venez les examiner dans notre laboratoire à Courtrai.