Des logiciels de plus en plus complets pour l'additive manufacturing

Logiciels de design, de conception générative, de simulation, de modélisation de la fabrication… L'offre s'élargit. Sirris peut vous aider à choisir un outil.

Les logiciels spécialisés en additive manufacturing qui facilitent les développements de nouveaux produits sont de plus en plus nombreux et de plus en plus complets. L'écosystème s'élargit avec l'arrivée d'outils d'optimisation et de conception.

Pour le design de pièces additives, on peut mentionner par exemple Spaceclaim de Ansys, disponible avec un ticket d'entrée de 3.300 €, là où la plupart des autres softwares fonctionnent sur base de licences annuelles. Spaceclaim a la particularité de ne pas se baser sur un historique de construction, chaque étape est indépendante des autres. L'outil offre aussi des possibilités pour le reverse engineering, les lattices et autres modifications, le remaillage de fichiers etc.

De nouveaux processus de simulation comme la conception générative apportent et apporteront une contribution importante à l'AM. En introduisant des critères spécifiques pour une pièce, comme un poids réduit, ces logiciels modifient la topologie pour répondre automatiquement aux exigences en explorant toutes les solutions possibles.

D’autres softwares s’orientent plutôt sur la modélisation de la fabrication et en particulier des contraintes résiduelles dans les procédés de fusion de poudre métallique et proposent des solutions de design (pièces ou supports) pour les réduire. On peut citer Virfac de Geonx, avec qui Sirris travaille régulièrement et qui a récemment été racheté par GE, ou encore ExaSim de 3DSim, racheté par Ansys.

Netfabb d’Autodesk et Amphyon d’Additive Works offrent des solutions du même type à partir de 13-15.000 €/an, avec des développements en cours vers des solutions plus complètes mais plus coûteuses.
Ces outils sont capables de prédire les déformations des pièces, de modifier le fichier pour les compenser, de gérer la densité de supports et leur répartition, d'optimiser leur positionnement dans la machine en fonction des critères souhaités (coût, qualité de surface, densité de supports, impact de la post-finition,…), d’adapter les stratégies de traçage laser en fonction des régions en porte-à-faux, jusqu’à définir le traitement thermique approprié à appliquer.

Les solutions logicielles de ce type, qui offrent une intégration plus étroite entre la conception et la fabrication sont et seront de plus en plus recherchées.

Et Sirris ?

Quel logiciel choisir? Comment l'utiliser? Que peut-on en attendre?

Les experts de Sirris suivent le développement de ces outils, qu'il s'agisse de logiciels de conception, d'optimisation topologique, de modélisation ou autres. Ils sont d'ailleurs impliqués dans plusieurs projets de développement et de paramétrage de ces softwares.

N'hésitez pas à faire appel à nous !