Des duretés au choix par impression 3D

Par Selective Laser Sintering, il est possible de mettre en oeuvre des matières souples comme les TPU. En modifiant les paramètres de fabrication, Sirris parvient à modifier leur dureté pour produire des pièces avec des caractéristiques différentes ou pour faire varier les propriétés dans une même pièce.

Le SLS (Selective Laser Sintering) met souvent en œuvre des poudres de PA12. Depuis quelque temps, d’autres matières apparaissent sur le marché qui permettent de diversifier les propriétés des prototypes ou des pièces fabriqués et d'atteindre de nouvelles applications.

Sirris a déjà acquis une expérience avec la mise en œuvre de polypropylène sur sa machine SLS - Prodways (acquise via les Fonds Feder dans le cadre du projet IAWATHA), il étudie aujourd'hui l'impression 3D de structures en élastomère TPU.

En collaboration avec un étudiant ingénieur d'Helmo-Gramme (F. Greffe) qui réalise son mémoire de fin d'études chez Sirris, un travail a été mené sur la manière de faire varier les propriétés mécaniques du TPU simplement en agissant sur les paramètres d'impression. A partir du matériau TPU-70A, il a été possible d'obtenir des duretés de 70, 75, 80 et 85 Shore A.

Il est dès lors possible de réaliser des différents prototypes avec différentes propriétés sans changer de matière mais aussi d'obtenir des duretés différentes au sein d'une même pièce.

Le TPU est utilisé dans une large gamme d'applications comme les soufflets, les joints d’étanchéité, les tuyaux flexibles, les jouets, les semelles etc. Sa grande capacité d’allongement permet l’impression d’objets flexibles avec un haut niveau de précision et de résolution.