Une ligne d’assemblage intelligente rentabilisée en moins de trois ans

Courtrai, 18 octobre - Avec la construction d’un tout nouveau démonstrateur, où les entreprises peuvent tester les possibilités d’Industrie 4.0 dans un environnement réaliste, Sirris et la POM West-Vlaanderen s’attaquent aux défis de la production d’aujourd'hui et de demain. Nous voulons démontrer qu’une PME avec un budget de 100.000 euros peut fabriquer une telle cellule d’assemblage intelligente à l’aide des technologies qui sont actuellement sur le marché. De la sorte, elle peut envisager de la rentabiliser en moins de trois ans.

Les nouvelles technologies et la numérisation prendront toujours plus d’importance à l’avenir dans notre industrie. Elles ouvrent la voie à une production intelligente et à des produits et services intelligents. Cette évolution vers Industrie 4.0 a déjà un impact considérable sur nos entreprises. Même si nombre d’entre elles préparent leur transformation en « usine du futur » ou ont déjà fait les premiers pas, un soutien reste toujours nécessaire.

Besoin de solutions accessibles

L’aide est particulièrement bienvenue pour les PME qui se focalisent sur la production de petites séries avec de nombreuses variantes. Ces entreprises doivent faire face à de nombreux obstacles, dont le plus important est la lutte constante contre la complexité. Dans ce contexte, des solutions simples et accessibles sont requises. Pour accroître l’efficacité de la production, un élément important consiste en des interventions conviviales qui facilitent le travail pénible et répétitif en soutenant l’opérateur.

En outre, il doit être possible d’augmenter la vitesse de réaction. Pour ce faire, on peut réduire la taille de la série en un flux « single-piece », ramener le tampon de production à zéro ou recourir à une logistique « one-touch » et à des cellules de production autogérées.

Ligne d’assemblage parée pour l'avenir

Pour répondre à ces attentes et à bien d’autres, Sirris a décidé de mettre au point une nouvelle ligne pilote dans la Smart & Digital Factory de Courtrai, une initiative lancée par Sirris qu’elle continue de développer avec son partenaire (industriel), la POM West-Vlaanderen dans le cadre de leur programme « Fabriek voor de Toekomst Machinebouw & Mechatronica ». Cette version de test de l’usine du futur se compose d'une ligne d’assemblage de six cellules, totalement conformes à Industrie 4.0 et dans l’esprit de QRM. La ligne d’assemblage intègre des solutions de soutien de l’opérateur et des stratégies permettant une réaction rapide, tout en s’attachant à des technologies qui permettent le « first time right », notamment par la détection et la prévention des erreurs humaines.

Un autre aspect important de la maîtrise de la qualité de l’usine du futur consiste à apprendre de ses erreurs et de viser à une amélioration continue. Les solutions ICT utilisées doivent être assez agiles pour ce faire. Dans de nombreuses entreprises, l’automatisation et l’ICT trop rigides sont en effet un frein à l’amélioration et à l’innovation des processus. La ligne pilote joue aussi un rôle dans ce contexte.

Une telle ligne est pertinente dans un environnement d’assemblage couvrant un grand nombre de variantes, car le flux « single-piece » devient possible (et abordable) grâce à une numérisation judicieuse et économique. Avec cette nouvelle ligne, nous voulons démontrer qu’une PME avec un budget de 150.000 à 200.000 euros peut fabriquer une telle cellule d’assemblage intelligente à l’aide des technologies qui sont actuellement sur le marché. Le ROI doit provenir d’une amélioration de la productivité des opérateurs, de la maîtrise de la qualité et de l’accroissement de la vitesse et de la flexibilité. Une rentabilisation en moins de trois ans doit être envisageable.

Composition de la ligne d’assemblage

La toute nouvelle ligne de démonstration se compose de six cellules qui constituent ensemble une ligne d’assemblage pour la fabrication efficace de familles de produits possédant de nombreuses variantes. Son point de départ est l’opérateur, qui doit pouvoir travailler de façon efficace. Pour ce faire, il peut compter sur diverses technologies comme un cobot, des AGV et des instructions de travail numériques qui sont projetées sur un écran ou sur le plan de travail. Les principes de QRM, lean et kaizen sont en outre mis en œuvre. L’intégration numérique des différents processus et outils numériques est également prévue sur cette ligne. 

Au service des entreprises

Différentes entreprises de discrete-manufacturing ont déjà fait preuve d’intérêt pour la nouvelle cellule. Elles identifient notamment la façon dont une commande client personnalisée est transposée de façon totalement automatique en une commande de production, avec des instructions de prélèvement et de montage totalement détaillées, comme une importante valeur ajoutée.

L’installation fait partie d’une version de test de l’usine du futur que Sirris développe afin de permettre aux entreprises de tester, dans des conditions réelles, les possibilités d’Industrie 4.0. Elle fait office de terrain d’expérimentation. Après la mise en service officielle, elles pourront tester la ligne en fonction de leurs activités. Elles pourront y évaluer l’écart entre la théorie souvent attrayante et la pratique parfois frustrante afin d’en tirer les enseignements adéquats. À terme, le laboratoire d’application se muera en un véritable « experience center ». 

La nouvelle ligne d’assemblage a été réalisée dans le cadre du projet Interreg Factory 4.0 . Celui-ci vise à une approche transfrontalière afin d’aider les entreprises des régions frontalières à découvrir les technologies qui s’inscrivent dans le cadre d’Industrie 4.0, ainsi que leurs possibilités.

 

À propos de Sirris

Fondée en 1949 par Agoria, Sirris est le centre collectif de l'industrie technologique belge. Sirris emploie plus de 150 ingénieurs, scientifiques et techniciens hautement qualifiés, qui épaulent les entreprises dans la mise en œuvre des innovations technologiques. Ils se rendent sur le terrain, prodiguent des conseils en technologie, lancent des parcours d'innovation et les encadrent jusqu'à leur déploiement.

Sirris ambitionne d'accroître le potentiel compétitif des entreprises. Les quelque 2.300 entreprises belges membres de Sirris ont accès à un bouquet de services étoffé. Pour garantir un développement optimal des connaissances, le centre met sur pied des projets de recherche régionaux, nationaux et internationaux avec de nombreux partenaires. Plus d'informations sur www.sirris.be.

 

À propos de la POM Flandre occidentale

La POM de Flandre occidentale a pour mission de stimuler l'économie de la Flandre occidentale en général et les entreprises innovantes en particulier, en favorisant les partenariats entre les entreprises et ses organismes, centres d'expertise, organes politiques régionaux et partenaires sociaux.

Cette agence autonome de la province lance, soutient ou orchestre des mesures en vue de promouvoir l'esprit d'entreprise, de rapprocher les centres d'expertise et l'entreprise au sein des Usines du Futur, de prôner la responsabilité sociétale de l'entreprise ainsi que renforcer l'attrait à la fois logistique et international de la Flandre occidentale.