Eddy Kunnen

La formation de givre sur les ailes et hélices d’un avion, d’un drone ou d’une éolienne se traduit par une diminution de la portance ou une augmentation de la consommation d’énergie. La lutte contre la formation de givre est à la fois active et passive. Une étude a récemment démontré qu’une superhydrophobisation superficielle permettait de prévenir la formation de givre dans certaines conditions atmosphériques.

Pieter Jan Jordaens

« S'attendre à l'inattendu », telle est la dure leçon apprise par le Texas à la mi-février, lorsque l’État a été frappé par des conditions hivernales extrêmes. Que peuvent nous apprendre de tels événements et le rapport sur les risques mondiaux 2021 pour l'avenir ?

Pieter Jan Jordaens
Ozlem Ceyhan Yilmaz

Le projet « Fighting Icing » traduit les connaissances de pointe et les solutions actuelles pour détecter le givrage dans divers domaines d’application en méthodologies structurées et concrètes en vue de leur mise en oeuvre. A l’occasion d’un webinaire organisé le 26 novembre, vous aurez une vue d’ensemble des risques de givrage dans différents secteurs.

Jeroen Tacq

La corrosion et l'encrassement sont deux problèmes majeurs qui affectent toutes les activités commerciales dans un environnement maritime. Les actifs se dégradent et nécessitent une surveillance et un entretien continus pour éviter les problèmes à grande échelle. Le 1er avril, l’École Supérieure de Navigation d'Anvers organise son 2e Symposium International sur la Corrosion et l'Encrassement. Ces questions y seront abordées, tout comme les évolutions les plus récentes dans le domaine de la protection contre la corrosion et l'encrassement.

Pieter Jan Jordaens

Une société danoise développe des robots pour l'entretien et la réparation des pales des éoliennes offshore. Il est ainsi possible de réduire considérablement les délais et les coûts. D'autres robots peuvent également être utilisés pour des applications offshore.

Pieter Jan Jordaens

Plus tôt cette année, WindEurope - la voix de l'industrie éolienne européenne - a interviewé Pieter Jan Jordaens de l'OWI Lab. Voici les temps forts de cette interview.

Linde De Vriese
Pieter Jan Jordaens

Leur durée de vie est relativement longue, mais les composites ne sont pas éternels. Surtout pour les grosses constructions composites, il vaut donc mieux y renoncer. Afin de trouver des solutions pour le traitement des grosses structures composites, Sirris (SLC-Lab et OWI-Lab) a lancé l'étude de faisabilité CompositeLoop en collaboration avec Agoria et Go4cCircle.

Alessandro Murgia
Pieter Jan Jordaens

Dans les climats froids, les événements polaires et les longues périodes de basses températures extrêmes peuvent avoir un impact négatif sur le comportement d'éoliennes standard et donc sur la rentabilité et la sécurité des parcs éoliens. Le comportement des éoliennes en climats froids est étudié au niveau international par l'IEA Wind TCP Task 19, un groupe d'experts dont Sirris est le représentant pour la Belgique.

Pieter Jan Jordaens

Dans le cadre de l’événement « Optimising Wind Farms In Cold Climates » qui s’est déroulé les 17 et 18 octobre à Anvers, l’OWI-Lab a accueilli une délégation de l’industrie éolienne. L'événement était consacré aux complexités commerciales et techniques qui peuvent nuire au fonctionnement des parcs éoliens. Ce dernier aspect a pu être démontré à la perfection dans la chambre climatique de l’OWI-Lab.

Pieter Jan Jordaens

Dans le cadre du projet VIS-OWOME, des tableaux dynamiques ont été développés pour surveiller et analyser différents signaux de machines. Cela permet d’en comprendre et d’évaluer rapidement l’état et les performances, de voir certains phénomènes ...