Votre stratégie de conformité est-elle soutenable ?

Il est essentiel de respecter la réglementation. Rester au courant des nouvelles réglementations est un défi permanent. Tout porte à croire qu’il faudra faire des choix politiques vitaux au cours des cinq prochaines années. On prédit une nouvelle réglementation plus stricte. Quel sera l’impact pour votre entreprise, ses processus, son infrastructure et les produits qu’elle fabrique ?

Ces changements réglementaires auront un impact sur l’industrie, les pouvoirs publics et les particuliers et concerneront cinq domaines clés : l’électricité, le transport, l’infrastructure, les bâtiments et la gestion du sol et de l’eau. Il s’agira ici principalement de l’adoption et du renforcement de la réglementation en rapport avec les rejets de gaz à effet de serre. 

Pourquoi les cinq années à venir sont-elles aussi cruciales :

  1. On prend de plus en plus conscience que la politique actuelle ne permettra pas d’atteindre les objectifs adoptés au niveau international. En témoignent par exemple le programme européen en faveur du climat 2020 et le président américain Obama lors d’une interview avec David Attenborough: "We're not moving fast enough on climate change." 
  2. L’opinion publique exerce une pression sur les décideurs politiques. Cela ressort d’un communiqué de presse du tribunal de La Haie : « Sur la base de la politique nationale actuelle, en 2020, les Pays-Bas n’atteindront qu’une réduction de 17% tout au plus. Cela restera inférieur à la norme de 25 à 40% que la communauté scientifique et la politique internationale pour le climat jugent nécessaire pour les pays industrialisés. (…) L’État doit faire plus pour réduire les risques croissants induits par un changement climatique, eu égard à son obligation de protéger et d’améliorer les conditions environnementales. « En Belgique aussi, le groupe d’action pour le climat’ a intenté un procès. Aux États-Unis également, un jugement a été rendu au bénéfice des plaignants (enfants). Un groupe de 36 lauréats du prix Nobel ont signé une déclaration invitant à des actions urgentes en faveur du climat. Même le pape soutien ces actions de son appui moral.
  3. Un nombre croissant de pays imposent une « taxe carbone ». Cette mesure rencontre des partisans et des opposants, mais la taxe a déjà démontré ses effets, comme en Australie, p.ex. où elle a été introduite le 1er juillet 2012 et ensuite supprimée le 17 juillet 2014, avec pour conséquence une nette augmentation des rejets de gaz CO2.   

Une chose est sûre : la réduction des gaz à effet de serre restera à l’ordre du jour au cours des prochaines années. 

Et votre entreprise a pris quelles mesures ?

  • Intégration de la gestion HSE (hygiène, sécurité & environnement) à la politique d’achat.
  • Révision de la conception des produits et processus de production.
  • Adoption de matières premières écologiques ou recyclées en remplacement de matières premières clés ayant un impact important sur l’environnement
  • Utilisation de l’énergie et de matières premières renouvelables
  • Valorisation des sous-produits par des accords de collaboration et de symbiose industrielle
  • Adoption d’une économie en cercle fermé (maintenance, réemploi, réparation, retraitement, recyclage)
  • Nouveaux modèles économiques comme les systèmes produit-services, et  offre d’une fonction au lieu d’un produit (p.ex. vente d’éclairage au lieu de luminaires)…
  • …