Usinage des céramiques conductrices d’électricité, via le procédé EDM (électro-érosion)

En raison de leur extrême dureté, les céramiques et leurs composites sont des matériaux très appréciés pour la fabrication d’objets soumis à des contraintes d’usure. Le revers de la médaille : il s’agit de matériaux très difficiles à usiner avec les techniques conventionnelles. Certains sont même quasi impossibles à meuler parce que les oxydes encrassent les disques à chaque fois. Dans le cas des céramiques conductrices de l’électricité, une possibilité de solution est l’usinage par électro-érosion (EDM - Electrical Discharge Machining). Toutefois, pour obtenir une qualité optimale, il est indispensable d’avoir une bonne connaissance des matériaux, et du procédé. Tous simplement parce que qu’il existe une étroite relation entre les propriétés du matériau à usiner et les caractéristiques de l’étincelage.

Les matériaux céramiques et leurs composites sont réputés pour leurs propriétés : extrême dureté (1400-4000 kg/mm2), rigidité élevée (200-600 GPa), température de fusion élevée (1600-3600 °C) et résistance chimique élevée contre la corrosion. De plus, certaines céramiques (SiC, ZrB2, TiB2, Al2O3 …) présentent un autre avantage : leur faible densité spécifique.

Lire plus sur Techniline.