Un avantage pour l'industrie manufacturière : le partenariat structurel entre Sirris et Flanders Make

Le 20 octobre s’est tenue la séance d’inauguration de Flanders Make. Depuis cette date, les entreprises de l'industrie manufacturière disposent officiellement de leur propre centre de recherche stratégique, organisé de manière à réunir et à développer les forces et le savoir de FMTC, de Flanders' DRIVE et des laboratoires des cinq universités flamandes. L’objectif de cette initiative est d’aider les entreprises manufacturières à renforcer leur compétitivité sur le plan international en s’appuyant sur des activités de recherche précompétitive. La mise en place de ce partenariat a été réalisée sous l’impulsion d’Agoria, avec l’aide de Sirris.

Herman Derache, Directeur général de Sirris, précise la raison pour laquelle la Flandre a besoin d’un centre de recherche stratégique : « Pour ouvrir des perspectives d’avenir à notre secteur de l’industrie manufacturière, il est essentiel de réunir les ressources dans le domaine de la recherche et de les focaliser sur les activités spécifiques au monde des entreprises. Cela permettra à notre secteur de l’industrie manufacturière d’améliorer sa compétitivité. Jusqu’à présent, les activités de recherche concernant ce groupe cible étaient, en Flandre, trop dispersées. De plus, pour répondre aux besoins en technologie des entreprises, il était indispensable de développer les activités de recherche. Le partenariat Flanders Make va permettre d’accélérer la mise en œuvre des innovations nécessaires dans les entreprises pour tout ce qui concerne les nouveaux produits et les procédés de fabrication. »

Quelle est la finalité de Flanders Make ?

Le centre de recherche stratégique pour l'industrie manufacturière a pour objectif de rechercher des innovations dans les produits et dans les procédés, et ce, en étroite coopération avec quelque soixante entreprises « early adopters », c’est-à-dire les entreprises faisant référence en matière d’équipements technologiques dans le secteur de l'industrie manufacturière en Flandre. Il s’agit de promouvoir la recherche et l’innovation en mécatronique, ainsi que les méthodes de développement de produits et la technologie avancée de fabrication en se basant sur les défis devant être relevés par l’industrie manufacturière et sur ceux dont le secteur a besoin pour préserver sa compétitivité. 

À l’horizon 2018, une communauté exclusive regroupant plus de 300 chercheurs va participer aux activités inscrites dans un agenda de recherches industrielles menées en commun. Flanders Make s’appuie sur les sites de Lommel, de Diepenbeek et de Leuven, ainsi que sur les cinq universités flamandes. 

Sirris dans son rôle de « technology adoption aid »

La valorisation des résultats de la recherche ne va toutefois pas être réservée aux leaders en technologie directement concernés : les résultats génériques de la recherche et les compétences de Flanders Make seront mis à la disposition de toutes les entreprises relevant du secteur de l'industrie manufacturière au sens large. Ce rôle de diffusion de l’information est un défi sur mesure pour Sirris : en tant que centre collectif pour l’industrie technologique, Sirris va faire en sorte que les résultats obtenus par Flanders Make se propagent bien au-delà du cercle des soixante entreprises participant de manière active au projet, et cela via ses prestations de service classiques destinées aux 3 000 autres entreprises manufacturières opérationnelles en Belgique, par exemple, les activités de consultance en technologie, la recherche collective, le suivi de la mise en œuvre et l’appareillage de démonstration.

En 2012, Sirris a lancé conjointement avec Agoria le programme Made Different, dans l’objectif d’aider les entreprises de l'industrie manufacturière à se transformer en « usines de l’avenir ». Les résultats des activités de recherche menées par Flanders Make et portant sur les solutions technologiques requises par les « usines de l’avenir » seront diffusés rapidement via des canaux tels que Made Different et pourront être adoptés de manière adéquate par le groupe cible dans son ensemble. 

En vue de concrétiser cet objectif de manière efficiente et efficace dans la pratique, les experts de Sirris et de Flanders Make vont travailler en étroite coopération et se partager les bâtiments et l’infrastructure de recherche et de démonstration des sites de Sirris à Diepenbeek et à Louvain. Pour permettre à Flanders Make d’atteindre rapidement sa vitesse de croisière, Sirris a détaché temporairement certains de ses meilleurs experts auprès de Flanders Make. Ainsi, la nouvelle initiative va pouvoir exploiter à fond l’expérience et les contacts de Sirris avec les entreprises.  

La force du travail en groupe

En cette période de crise et de défis majeurs pour les entreprises, le centre de recherche Flanders Make constitue l’action la plus adéquate, grâce à son modèle de partenariat entre les entreprises, les universités et les partenaires de diffusion de l’information, comme Sirris. Cette structure va permettre en tout cas de garantir de manière efficace et efficiente et à long terme la durabilité de l’industrie manufacturière dans notre région. 

Cela devrait se traduire dans un premier temps par des applications concrètes pour les machines, les véhicules, les composants de véhicule et les systèmes de production hig tech des entreprises participant au projet.

D’autre part, le centre de recherche stratégique mise également sur les partenariats transfrontières et internationaux en matière d’innovation, ainsi que sur sa participation à des projets de recherche européens, et ce, dans l’objectif de devenir un excellent centre de recherche dans le contexte européen. Cela permettra ainsi à l'industrie manufacturière d’avoir accès au savoir disponible au niveau international dans ce domaine.