RecycleLED réunit le design et l’éco-innovation dans les produits d’éclairage

Pendant la phase de création d’un luminaire, le designer est souvent confronté à toutes sortes de questions. Pour réduire le nombre de questions à résoudre et déterminer la direction à prendre en vue de choisir une solution, lorsque deux aspects sont contradictoires, il est essentiel de commencer par définir la stratégie et le modèle économique applicables au nouveau produit. L’initiative RecycleLED innove dans ce sens.  

Au cours de la création d’un luminaire, un certain nombre de questions se posent inévitablement. Par exemple : «Que souhaitent nos clients, de quoi ont-ils besoin ? » ou bien « Quelle valeur ajoutée pouvons-nous apporter à l’utilisateur ? » Mais dès l’instant où l’on se propose de créer un nouveau produit en intégrant la notion d’éco-innovation, le problème se complique parce qu’il faut répondre à d’autres questions supplémentaires : « Est-il possible de réduire le volume des matériaux requis pour sa fabrication ? » ; « Avec ce nouveau produit, quel type de déchets et d’émissions allons-nous produire ? »; « Les matériaux utilisés seront-ils recyclables ? » ; « Notre nouveau produit sera-t-il vraiment écologique ? »...

Le projet RecycleLED est dédié au processus de développement d’un luminaire LED recyclable. Il s’agit d’un projet collectif de R&D mis en place par le fabricant espagnol de luminaires ONA et le centre de design et d’ingénierie ADMEC (Advanced Design and Manufacturing Engineering Centre de la Nottingham Trent University).

Par respect pour l’environnement

Ana Blay, designer chez ONA, explique les tenants et les aboutissants de ce projet : « Au départ, notre objectif dans le cadre du projet RecycleLED était de focaliser notre attention sur deux aspects qui intéressent énormément les consommateurs : la réduction de la consommation d’énergie et l’utilisation de matériaux recyclés, et ce, en vue de minimiser l’impact sur l’environnement. Notre intention était donc, pour satisfaire nos clients, de leur apporter cette valeur ajoutée et d’établir ainsi une relation " gagnant-gagnant ". »

« C’est la raison pour laquelle nous avons décidé que le principal matériau de nos luminaires LED serait le polyéthylène téréphtalate (PET) recyclé. Il s’agit du type de plastique utilisé pour la fabrication des bouteilles d’eau et des boissons rafraîchissantes. Cependant, en raison du faible coefficient de transmission de la lumière dans ce matériau, il a fallu limiter son utilisation à la fabrication des socles. Parmi les autres règles de conception qui se sont imposées à nous : réduire autant que possible le volume des matériaux et identifier les composants par étiquetage, afin de faciliter le recyclage ultérieur. »

Design optimisé pour faciliter le démontage

« Un autre point important dans la démarche de développement de nos produits : créer des luminaires faciles à démonter avec des outils usuels, de manière à pouvoir récupérer ou remplacer les composants et à allonger ainsi la durée de vie des produits. De plus, nous avons décidé d’intégrer des connecteurs électriques enfichables, plus simples à brancher et à débrancher ; de réduire au strict minimum la diversité des types de matériaux ; et surtout de maximiser la modularité des composants. Résultat de tous ces efforts : le concept de base est en fait une série de cubes fabriqués en recyclats de PET que l’utilisateur peut, selon ses envies, faire pivoter séparément de manière à modifier chaque fois la direction de chaque cône de lumière. Le concept modulaire fondé sur le principe élémentaire de l’assemblage de cubes permet au client de se composer un luminaire à sa guise. »

« Le principe de la modularité permet au client d’assembler, de positionner, de modifier, d’agrandir son luminaire à base de LED, et même de réparer les composants en cas de nécessité, de manière à prolonger la durée de vie de son équipement. Cette approche favorise la relation du client avec le produit, et contribue à maximiser la durée de vie utile des produits. »

Le démontage : https://www.youtube.com/watch?v=LV2azjUCdyM

L’auteur de cet article est Ana Blay, designer chez ONA. Pendant l’atelier « How to truly eco-innovate in the lighting industry? » organisé le 11 février, Ana Blay en fera un exposé dans le cadre de la présentation « Eco-innovation process at Etap and Ona ».