Production d’électronique en plastique et en métal, en une étape

Une nouvelle méthode de moulage par injection permet de produire un composant électronique en plastique et en métal avec une même machine. Grâce à ce procédé, le boîtier en plastique et le conducteur métallique sont moulés par injection en une étape de production. La méthode peut servir par exemple pour équiper directement le boîtier de lampes MED des pistes imprimées conductrices nécessaires.

Conjointement avec les chercheurs de l’IKV (Institut für Kunststoffverarbeitung), le fabricant allemand de produits d’éclairage Osram a développé une nouvelle méthode pour intégrer des composants métalliques pendant le moulage par injection, appelée « integrated metal/plastic injection moulding » (IMKS). Ils sont partis d’une machine de moulage par injection standard, à laquelle ils ont greffé une unité d’injection de la soudure (métal). Il est ainsi possible d’intégrer de la soudure à fusion lente dans les parties visibles, par exemple les produits de chauffage et d’éclairage. Les chercheurs ont accordé une attention particulière au contact entre les inserts électriques, les différentes surfaces de contact et les géométries.

Lire plus sur Techniline.