Lancé en 2016, le projet Smart Tooling du programme Interreg, auquel Sirris avait également participé, a récemment pris fin. L’évènement de clôture en novembre 2020 a permis d’exposer et de démontrer en vidéos les innovations mises au point pour assurer un entretien, une inspection et un nettoyage industriel visiblement plus efficaces et sécurisés dans l’industrie de la transformation.

Un nombre croissant de PME envisagent la mise en oeuvre de robots mobiles autonomes (RMA) pour épauler les membres de leur personnel logistique. Mais l’impact de tels robots sur une entreprise est considérable. Tirée du banc d’essai Industrie 4.0 intitulé « Soutien à l’opérateur », notre nouvelle démonstration rend compte de la démarche à suivre.

La réduction du délai d'exécution commence par sa cartographie. Le MCT est un outil pratique qui vous permet de déterminer précisément le délai d'exécution.

En ces temps d'Industrie 4.0 et de l’Internet Industriel des Objets (IIoT), on est rapidement amené à penser qu'un système MES (Manufacturing Execution System) ou une dorsale IIoT est absolument indispensable pour connecter le bureau (l'ERP) à l’atelier par voie numérique. Dans ce premier de deux articles, nous examinons si c'est toujours le cas.

La société One Two, connue pour son Action Tracker, a récemment réalisé quelques expériences sur la ligne d'assemblage du laboratoire de Sirris à Courtrai. Le but de ces expériences était de déterminer si l’Action Tracker pouvait être utilisé pour enregistrer ou lancer certaines actions sur une ligne de production d'une entreprise manufacturière, par exemple.

La formation croisée des collaborateurs est essentielle pour les entreprises qui veulent réduire leurs délais. En dépit de ses nombreux avantages, on hésite souvent à miser sur la formation croisée. Pourtant, la numérisation des instructions de travail offre toute une série de nouvelles possibilités. Celles-ci facilitent grandement la formation et la formation croisée et réduisent considérablement le risque d'erreurs.

La planification et le pilotage de la production sont des tâches complexes pour de nombreuses sociétés de production. Les problèmes de planification et de pilotage se traduisent par une fiabilité des livraisons réduite, de longs délais d'exécution et d’un chaos dans l’atelier. Si vous êtes confronté à ces problèmes, vous devrez probablement prendre plusieurs mesures pour revenir au calme. Cet article se concentre sur l'amélioration du pilotage de la production dans l’atelier.

Le producteur alimentaire Vandemoortele voulait optimiser sa production, envisageant de recourir à des cobots. Il ne disposait toutefois pas encore de l'expérience nécessaire. Une installation de test a démontré les possibilités et a permis à l'entreprise de passer à l'étape suivante.

Le passage de la production de masse à la production de petites séries de produits personnalisés, associé à une pression constante sur les coûts et à la demande de délais de livraison ultracourts, a entraîné une forte augmentation de la complexité. Les conséquences de cette complexité accrue sont notamment observables dans les mouvements logistiques dans l’atelier de production. Les entreprises capables de maîtriser cette complexité ont un avantage concurrentiel évident.

Les entreprises manufacturières considèrent l'optimisation des activités logistiques au niveau de la production comme un moteur important pour rester compétitives. La logistique de la production comprend toutefois divers aspects secondaires. Dans une série de blogs, nous nous sommes intéressés de plus près aux différents défis et aux solutions possibles. Dans notre laboratoire d'application à Diepenbeek, nous travaillons sur un démonstrateur employant des véhicules à guidage automatique (AGV). Voici déjà un avant-goût de ce démonstrateur.