Prochain record du monde en appui sur des semelles imprimées 3D ?

 La Britannique Paula Radcliffe, actuelle recordwoman sur la distance du marathon, a couru sa première course d’entraînement dans le cadre de son programme de préparation à l’édition 2015 du Marathon de Londres, en misant sur des semelles intérieures dynamiques de fabrication 'made in Belgium', réalisées par impression 3D.  

Avec, à l’intérieur de ses baskets, des semelles imprimées en 3D par la firme spécialisée RS Print, l’athlète a réalisé une belle prestation lors du Worcester City Run (10 km). Les semelles intérieures ont été utilisées pour prévenir le risque de blessures pendant les séances d’entraînement intensives. Ce type de semelles est développé de manière spécifique et personnalisée sur la base d’une analyse dynamique de la foulée. 

Au début de cette année, les deux acteurs de niveau mondial chacun dans leur domaine respectif (la firme RS Scan pour la réalisation des analyses dynamique de foulée et la firme Materialise pour le procédé technique d’impression 3D), ont conjugué leurs forces dans la co-entreprise RS Print.

Lire plus sur Techniline.