Nouvelles applications de additive manufacturing métal

Une pièce de suspension en titane pour une moto, des guides d'onde dans un vaisseau spatial, des réservoirs de carburant pour les satellites, une nouvelle usine de Norsk Titanium consacrée à l'aéronautique et un processus de production modulaire d'aubes de turbines.

Une pièce de suspension en titane pour une moto 

L’équipe française de Moto2 TransFORmers a participé à un récent championnat d'Europe de MotoGP à Barcelone avec un engin allégé grâce à l'impression 3D. Grâce à un partenariat avec I3D Concept, spécialiste français de la fabrication additive métallique, et Renishaw, une pièce de suspension imprimée en titane a pu être réalisée. Elle est imprimée en une seule pièce et est bien plus légère et plus rigide que le composant original réalisé avec une douzaine de pièces soudées en acier. 

Lire plus sur Techniline.