Nombre d’entreprises qui fabriquent des produits physiques sont de plus en plus conscientes du potentiel des produits intelligents et de l'internet des objets. Elles examinent donc ce qu’il peut apporter à leur produit et leurs activités. C’est plus facile à dire qu'à faire.

Les produits connectés intelligents sont désormais omniprésents. Nombre d'entreprises qui fabriquent des produits physiques se demandent à juste titre si les produits connectés intelligents les concernent aussi, et si (et quand) elles ont quelque chose à faire dans ce contexte. Ne pas investir peut sembler risqué, mais mal investir l'est sans aucun doute.

Les produits connectés intelligents se multiplient et de plus en plus de technologies sont commercialisées pour réaliser des solutions intelligentes avec l’internet des objets (IoT). Un nombre croissant d’entreprises qui fabriquent des produits physiques se demandent si elles doivent franchir le pas, quand et comment. Elles doivent relever de nombreux défis, notamment créer de la valeur ajoutée et imaginer une proposition de valeur attrayante.

Ces dernières années ont vu les technologies d’additive manufacturing (AM) et d'impression 3D prendre leur essor. Grâce à cette évolution, nous pouvons désormais concevoir et produire des composants aux propriétés (supérieures) que les méthodes de production classiques sont incapables d’offrir. Si le concepteur, sur cette base, peut utiliser au maximum sa liberté de design, un coût de production plus élevé se justifie largement : en fin de compte, c'est le coût total de possession qui compte.

Sirris aide une entreprise à motoriser des objectifs de mini-caméras pour le contrôle à distance des images.

Le 3 mars, le huitième site de Sirris a ouvert ses portes dans les bâtiments de l'université de Gand (UGent), sur le campus de Courtrai. L'accent y est mis sur l'automatisation flexible de l'assemblage dans le but de rendre des applications technologiques concrètes, notamment dans le cadre de Factories of the Future et Industrie 4.0, accessibles aux entreprises.

Sirris et POM West-Vlaanderen inaugurent le 3 mars un labo qui va mettre à la disposition des entreprises de Flandre occidentale, et de toutes les entreprises de Belgique, des applications concrètes de technologie dans le cadre des projets “Factories of the Future” et “Industrie 4.0”. Ce site, qui deviendra le huitième de Sirris, forme la première étape vers la concrétisation du plan ‘Factories of the Future’ pour la construction mécanique et la mécatronique en Flandre occidentale.

Pour faciliter l’accès de l’industrie à des applications concrètes de technologie, notamment dans le cadre de Factories of the Future et Industrie 4.0, Sirris inaugurera son huitième site à Courtrai. L’accent y sera mis sur la fabrication de machine, la mécatronique et l’assemblage. Nous levons déjà un coin du voile, sur ce que vous pouvez vous attendre à l’inauguration (et par la suite)!