Les avantages économiques et écologiques des « nouvelles » techniques de revêtement pour textile

De très nombreux systèmes de revêtement classiques consomment beaucoup d’énergie et ont souvent un impact important sur l’environnement. Les principales raisons poussant à passer de technologies traditionnelles à de nouvelles technologies de revêtement sont souvent de nature économique ou écologique. Mais il y a encore d’autres avantages à le faire. Le professeur Marc Van Parys de la Hogeschool Gent approfondira le sujet dans sa présentation 'Coating technologies in Textile: State-of-the-art and future perspectives'. 

Aujourd’hui, le secteur textile applique essentiellement des revêtements à base d’eau et de solvants et dans une moindre mesure des systèmes 100% solides (poudres – enduits thermofusibles). Les émissions de COV et la nocivité du DMF, entre autres, dans les systèmes de solvants constituent toutefois un facteur limitatif important.  Les étapes de séchage et durcissement dans les systèmes en phase aqueuse requièrent beaucoup d’énergie et résultent souvent en une forte empreinte écologique (déchets de production et consommation de matériaux). Ces facteurs limitatifs rendent aussi les systèmes traditionnels moins flexibles et multiples. 

Des considérations économiques et environnementales sous-tendent dès lors l’intérêt croissant des entreprises pour une conversion des technologies traditionnelles vers de nouvelles technologies. Les techniques de pulvérisation plasma, UV et magnétron ainsi que les technologies numériques doivent permettre, d’une part, une utilisation durable des ressources (eau, énergie, produits chimiques) et une diminution des déchets, et d’autre part, répondre de manière optimale et flexible aux nouveaux modèles d’activités et stimuler l’innovation et la conception de nouveaux revêtements. De plus, les mérites de ces technologies sur les plans social et sociétal ne sont pas non plus à négliger : meilleures conditions de travail et sécurité renforcée pour le personnel (moins d’émissions et de pollution). 

Vous souhaitez en savoir ? Cet exposé figure au programme du premier roadshow du Smart Coating Application Lab, qui débutera le 16 octobre. Cliquez ici pour obtenir toutes les informations pratiques et vous inscrire. 

Tags: