L'additive manufacturing pour favoriser la reconstruction osseuse

La régénération osseuse est fréquemment utilisée en dentisterie, particulièrement lorsque des dents sont remplacées par des implants. Un nouveau projet de R&D consiste à développer une chaine de fabrication complète de ces implants par additive manufacturing.

En dentisterie, la simple extraction d’une dent conduit à une résorption significative de l’os alvéolaire sur lequel la dent était implantée; il faut dès lors une reconstruction osseuse avant le placement d’un implant. L’utilisation de biomatériaux pour la régénération ou la préservation de l’os est un traitement fiable, alors qu'une greffe osseuse est plus risquée. Mais les biomatériaux disponibles sur le marché présentent certains inconvénients non négligeables : une faible capacité à s’auto-supporter, un temps de guérison/consolidation long et des performances limitées. 

Un projet appelé Bioptos, qui a débuté fin 2016, a comme objectif d’amener sur le marché une nouvelle génération de biomatériaux "smart" qui corrigeront significativement ces inconvénients grâce à des micro- et macro-designs biomimétiques et à de nouvelles techniques de production : fabrication additive, biocéramiques synthétiques à hautes propriétés, produits digitalement optimisés et porosité contrôlée.

Dans ce contexte, Sirris intervient dans le développement de la formulation du matériau biocéramique. Il apporte sa connaissance des fabrications additives pour optimiser les paramètres de production afin de rendre ce matériau exploitable industriellement sur les machines de type stéréolithographie. Il participe également à l’élaboration du design des produits afin d’exploiter pleinement le potentiel des  fabrications additives.

Porté par 2 industriels - Wishbone et Cerhum – Bioptos compte également, à côté de Sirris, 2 unités de recherche de l’Université de Liège : la Biomechanics Research Unit (Biomech) et la dental Biomaterials Research Unit (dBRU). Les nouvelles solutions développées seront valorisées au bénéfice des patients par les deux industriels partenaires, avec la contribution d’experts internationaux du domaine, et promettent d’influencer le marché du dentaire.

Ce projet est financé par la Région Wallonne (Marshall BioWin) sur une durée de 4 ans.

www.wishbone-biotech.com

www.cerhum.com

www.sirris.be

www.biomech.ulg.ac.be

www.d-bru.ulg.ac.be

(Photo au dessus: pièce imprimée en biocéramique avec structure particulière favorisant la recolonisation osseuse)