La recherche et la collaboration demeurent essentielles pour l’industrie

L’année 2013 a été mouvementée pour Sirris. Les entreprises ont été plus impliquées que jamais, ce qui a donné lieu à de nouvelles collaborations, à de nombreux projets ainsi qu’à de profonds changements. Durant l’année écoulée, les fondations du CRS Industrie manufacturière ont été posées, un master plan innovation a vu le jour et le programme Made Different a atteint sa vitesse de croisière. Sirris a développé son expertise dans cinq domaines d’innovation, afin de pouvoir servir encore mieux l’industrie à l’avenir.  

Quels sont les principaux besoins des entreprises d’aujourd’hui et de demain ? Et comment pouvons-nous y répondre rapidement et efficacement en tant que centre technologique, afin de permettre à notre industrie de se démarquer sur la scène internationale ? Ces questions constituent le point de départ de l’ensemble des initiatives lancées par Sirris, qu’il s’agisse d’investissements dans des infrastructures high-tech, de projets d’innovation collectifs ou de trajets d’accompagnement. 

Master plan innovation

Afin de dresser la carte des principales tendances technologiques, économiques et industrielles de notre pays, Sirris a décidé d’impliquer encore davantage l’industrie dans ses initiatives et de permettre aux entrepreneurs, PME et grandes entreprises des différents secteurs de définir l’orientation à suivre. Ainsi, les représentants de l’industrie jouent désormais un plus grand rôle au sein du nouveau Comité stratégique et ce sont eux qui orientent l’expertise technologique. Sur la base de ces contributions et de diverses études, Sirris élabore actuellement un master plan innovation en collaboration avec Agoria dans le but d’aider les entreprises à déterminer avec quels produits, techniques de fabrication et stratégies elles pourront répondre aux évolutions actuelles et futures.   

Le portefeuille de services de Sirris a également été adapté en fonction des découvertes, questions et tendances mises en avant dans le cadre de la collaboration industrielle. Sirris a développé son expertise en se concentrant sur les principales évolutions technologiques, et plus particulièrement sur les cinq domaines d’innovation suivants : Mechatronics, Materials, Advanced Manufacturing, ICT et Sustainability. 

L’union fait la force

La collaboration demeure l’un des objectifs clés de Sirris. En Wallonie, le projet Gem3 a été lancé avec le centre de recherche Cenaero et le Centre de Recherches Métallurgiques (CRM) afin de rechercher une solution aux problèmes industriels actuels. S’en est suivie une collaboration fructueuse dans le domaine de la fabrication additive/impression 3D. La combinaison entre le savoir-faire de Sirris et l’expérience de l’industrie doit permettre à des projets d’innovation de prendre un bon départ.  

En 2014, le gouvernement a donné le coup d’envoi du Centre de recherche stratégique (CRS) Industrie manufacturière. En Flandre, il s’agit du cinquième centre de ce type, après l'Imec, le Vlaams Instituut voor Biotechnologie (VIB), l’iMinds et le VITO (Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek). Le CRS Industrie manufacturière regroupe des pôles de compétences autour de l’industrie automobile et de la mécatronique. Afin de développer les technologies de demain et de renforcer ainsi la position de l’industrie manufacturière sur la scène internationale, une centaine de collaborateurs de Sirris, Flanders’ DRIVE et FMTC collaboreront avec les cinq universités flamandes. Le CRS sera entièrement consacré à l’industrie : les thèmes principaux seront définis par les leaders technologiques du secteur, en concertation avec les universités et les pôles de compétences. 

Afin d’ancrer durablement cette industrie manufacturière à travers une production compétitive et de garantir ainsi notre prospérité, le programme Made Different a été lancé en 2012 en collaboration avec Agoria. Qu’est-ce qui caractérise l’usine du futur ? À partir de quand est-elle suffisamment compétitive ? Sur la base de ces questions, sept transformations cruciales devant être opérées pour devenir une usine du futur ont été identifiées. Les secteurs de l’alimentation, du textile et du bois ont ensuite pris le train en marche. Avec le soutien des autorités flamandes, l’objectif serait de transformer, au cours des cinq prochaines années, une cinquantaine d’entreprises en usines du futur et de permettre à 500 autres de faire au moins les premiers pas dans cette direction. 

Développer une vision à long terme

Tous ces projets mettent plus que jamais l’accent sur les entreprises et leur avenir. Il s’agit essentiellement de projets stratégiques, s’étalant sur trois à cinq ans et dont l’impact attendu est important. Les secteurs qui investissent le plus dans l’innovation rebondissent plus rapidement en cas de crise. Le troubleshooting laisse de plus en plus souvent place à la recherche industrielle. C’est pourquoi la priorité absolue de Sirris est désormais de réfléchir avec les entreprises à de nouveaux produits ou services, ou à des moyens d’améliorer leur organisation. Tandis que les entreprises se fixent essentiellement des objectifs à court terme, Sirris les aide à développer une vision à long terme. 

L’implication des entreprises belges est claire, comme en témoignent ces chiffres : en 2013, Sirris a réalisé 3.100 interventions industrielles dans 1.540 entreprises, dont 75 pour cent de PME. Parmi les entreprises ayant noué une collaboration fructueuse avec Sirris en 2013, figurent notamment Etap, Bekaert, Skyman, Heraeus Electro-Nite, Kreamat et Jan De Nul.

Le rapport annuel 2013 de Sirris peut être consulté en cliquant sur ce lien.