Imprimer des lattices légères et résistantes

Des chercheurs impriment des matériaux aussi légers que des aérogels mais 10 000 x plus rigides. D'autres impriment des structures résistantes mais déformables et auto-cicatrisantes.

Des matériaux plus légers que les aérogels 

Les propriétés mécaniques des matériaux se dégradent lorsque la densité devient faible parce que leurs éléments structurels fléchissent ou flambent sous la charge appliquée. 

Des chercheurs du MIT et du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL) mettent au point des métamatériaux ultralégers (autant que les aérogels) mais résistants. La légèreté provient de leur structure, celle-ci étant construite par impression microstéréolithographique et leur rigidité reste à peu près constante en fonction de leur densité, y compris lorsque celle-ci est très basse. Ces caractéristiques sont liées à la présence d'un réseau de microcellules interconnectées avec des éléments nano, réseau conçu pour transmettre des charges en compression et en traction.

Lire plus surTechniline.