Hyperscale et Microcare sont les mamelles de l’économie numérique. L'accent est mis sur les services numériques évolutifs qui répondent aux besoins des particuliers et des entreprises. Marion Debruyne, doyenne de la Vlerick Business School, nous présente sa vision.

La crise du coronavirus a rendu les conditions de vie et de travail assez pénibles pour tout le monde, mais pour la science des données, les restrictions imposées par le confinement ont fait apparaître des problèmes concrets très intéressants à étudier. Le laboratoire EluciDATA de Sirris a sauté sur l’occasion et a réussi à dériver quelques modèles caractéristiques du trafic à Bruxelles.

Hyperscale et microcare sont les moteurs de l’économie numérique. Il est essentiel de proposer des services en ligne évolutifs qui prennent en charge les tâches des consommateurs et/ou des utilisateurs professionnels d'une manière conviviale. Nous en avons discuté avec Jan Van Steirteghem de BESIX.

Hyperscale et Microcare sont les principaux vecteurs de l’économie numérique. Au centre, des services numériques extensibles qui répondent aux besoins des particuliers et des entreprises. Comment les décideurs envisagent-ils la question ? Nous nous entretenons avec Nicolas Vautrin et Kourosch Abbaspour Tehrani d'Innoviris, l'institut bruxellois pour la recherche et l'innovation.

La Belgique occupe une position forte dans le domaine des start-up et scale-up ManuTech. Anvers décroche la sixième position en Europe en nombre d’investissements et Louvain la deuxième place quant au montant total investi. C’est ce que révèle un nouvelle étude de Sirris et d'Agoria sur le paysage des start-up ManuTech en Belgique et en Europe.

En association avec imec et le DTAI research group of KU Leuven, le laboratoire EluciDATA de Sirris organisera une session spéciale consacrée aux pronostics basés sur les parcs de machines et à la gestion de l’état de santé des actifs industriels. Cette session aura lieu lors de la cinquième conférence européenne 2020 de la Prognostics and Health Management Society, qui se tiendra à Turin du 1er au 3 juillet. Participez-vous à des recherches sur ce thème ? Envoyez votre contribution avant le 31 janvier !

Le prix des capteurs connaissant une baisse rapide, les entreprises de fabrication attendent que leur déploiement massif de capteurs soutienne des services vitaux comme l’entretien prédictif, la gestion automatisée de la chaîne logistique ou encore la surveillance des opérations et de l'utilisation. Toutefois, les milliards de dispositifs IoT connectés, générant des quantités gigantesques de données, ne débouchent pas nécessairement sur des systèmes ou des produits intelligents. Ils ont par contre un impact direct sur les coûts. Le projet InsightProducts aide les entreprises à améliorer leur offre de produits et de services par une approche économique de l'acquisition et l'utilisation de données produits qualitatives en vue d'une servitisation numérique.

Depuis quelques années, l’utilisation et le comportement d’achat des consommateurs en matière de logiciels a fortement évolué. Le processus de prise de décision est passé de l'acheteur à l'utilisateur. Cette stratégie appelée croissance axée sur le produit (product-led growth, PLG) permet aux entreprises une croissance rapide et efficace en termes de capital.

L'économie numérique repose sur les données à très grande échelle (hyperscale) et les soins à très petite échelle (microcare). Il est essentiel de proposer des services en ligne évolutifs qui prennent en charge les tâches des consommateurs et/ou des utilisateurs professionnels d'une manière conviviale. Nous nous sommes demandé si les décideurs s’y intéressaient. Nous avons donc rencontré Nadja Desmet, fondatrice de Socialemediaburo.be et Someflex, proclamée ‘PME prometteuse de l'année en Flandre occidentale’.