Elimination des déchets de fabrication contenant des nano-objets manufacturés

Pour limiter l'impact potentiel des nano-objets sur la santé et l’environnement, il est prudent d'éliminer "proprement" les déchets de fabrication. Un guide propose des conseils de bonne pratique pour une élimination sûre de déchets contenant des nano-objets manufacturés ainsi que leurs agglomérats/agrégats.

Introduction 

Il existe à l’heure actuelle une réelle préoccupation quant à l’impact sur la santé et l’environnement d’une exposition aux nanomatériaux manufacturés. Elle est basée sur l’hypothèse en partie confirmée par des résultats de recherche que la faible taille des particules leur permettrait de pénétrer dans les cellules humaines. S’il est raisonnable de penser que le lieu de travail présente les risques les plus élevés, la population peut également être exposée via l’environnement à des nano-objets provenant de procédés industriels utilisant des nanomatériaux. Le choix inapproprié du traitement de déchets contenant des substances à l’état nanoparticulaire peut constituer une source d’exposition environnementale. 

Malgré de nombreuses études, il n’existe pas de conclusions claires quant aux conséquences que peuvent avoir les nano-objets sur la santé et l’environnement. Il semble donc prudent d’éliminer ou de réduire drastiquement la propagation de résidus composés de nanoparticules.

Lire plus sur Techniline.