Diverses modalités pour améliorer l’inspection visuelle des pièces moulées

L’inspection en vue de trier les pièces moulées et mettre à l’écart les pièces défectueuses semble une tâche difficile pour les humains. Aux Etats-Unis, des chercheurs ont identifié un nombre de moyens permettant d’améliorer le score de performances des inspecteurs et de sélectionner les gens parmi les plus aptes pour ce type de travail.

L’inspection visuelle des pièces moulées est une étape critique dans le procédé de moulage, or différents facteurs ont une incidence sur la qualité du travail d’inspection confié à des humains. Même à l’heure actuelle, déterminer si la qualité des surfaces est acceptable ou non reste problématique. D’une part, les défauts non détectés peuvent être à l’origine d’un refus des pièces lors du contrôle de la livraison réalisé par le client. Et d’autre part, inclure abusivement des pièces acceptables dans la catégorie des pièces défectueuses ne manque pas d’occasionner un travail supplémentaire de tri a posteriori. Dans une publication précédente, les chercheurs avaient montré que les erreurs d’évaluation pendant l’inspection visuelle sont significatives.

Lire plus sur Techniline.

Tags: