Le 11 décembre prochain, EEBIC organise une conférence à propos du 'Cloud Product Management' à Anderlecht. L’événement se penchera sur comment le digital peut optimiser la gestion de produit. Notre expert Sirris, Nick Boucart, a été invité pour présenter le sujet.

Les humains utilisent des mots, des schémas, des images, des contextes, des sons, des expressions faciales ou un langage corporel pour se faire comprendre. Les machines utilisent des données et des modèles d’informations ainsi que des algorithmes pour manipuler les informations, et les concepts humains doivent être traduits pour permettre leur utilisation par les machines. Un livre blanc paru récemment présente une évaluation des défis actuels et futurs impliquant l’interopérabilité sémantique dans des domaines industriels et des normes industrielles associées.

L'essor de l'additive manufacturing exige un soutien numérique pour l'ensemble de la chaîne de production afin de pouvoir contrôler et garantir la qualité des produits. Pour ce faire, Sirris travaille actuellement à la mise au point d'une 'eID', un passeport numérique pour les produits de son usine pilote 4.0 Made Real.

Hyperscale et Microcare sont les plus importants moteurs de l'économie numérique. L'accent est mis sur des services en ligne modulaires qui réalisent le travail à faire des consommateurs ou des professionnels d'une manière orientée client. Comment les décideurs perçoivent-ils ce thème ? Nous avons posé la question à Stijn Vanorbeek, entrepreneur belge à succès, désormais actif aux États-Unis.

Afin de pouvoir accompagner au mieux les entreprises dans leur transition vers une production Industrie 4.0, Sirris a décidé de créer un environnement de test d'une usine Industrie 4.0 : l'usine pilote '4.0 Made Real'. Diverses technologies innovantes y sont déployées ; la production sera contrôlée par voie numérique, de la commande à la livraison. Pour ce faire, nous emploierons les machines connectées et l’IoT.

Hyperscale et Microcare sont les principaux éléments moteurs d'une économie numérique. Celle-ci est centrée sur les services numériques, qui sont par nature évolutifs et réalisent en même temps le travail à accomplir par les consommateurs ou les utilisateurs professionnels d'une manière axée sur le client. Comment les décideurs envisagent-ils la question ? Sirris s'est entretenue avec Bart Steukers, Director Context chez Agoria, passionné par l’humain et les technologies.

L'économie numérique repose sur les données à très grande échelle (hyperscale) et les soins à très petite échelle (microcare). Il est essentiel de proposer des services en ligne évolutifs qui prennent en charge les tâches des consommateurs et/ou des utilisateurs professionnels d'une manière conviviale. Nous nous sommes demandé comment les décideurs envisageaient cette problématique. Nous donnons la parole à Anneleen Vens, Head Digital Transformation chez Renson.

Un aspect important du démonstrateur du Smart & Digital Factory Application Lab à Courtrai est l'intégration de données. Connecter les différents éléments des systèmes de production est l'une des six compétences d'une usine intelligente et agile.

Le dernier bulletin d'information du projet Interreg Factory 4.0 vous tient informé des derniers évènements, évolutions et témoignages.

Hyperscale et Microcare sont les plus importants moteurs de l'économie numérique. L'accent est mis sur des services en ligne modulaires qui réalisent le travail à faire des consommateurs ou des professionnels d'une manière orientée client. Comment les décideurs perçoivent-ils ce thème ? Nous avons posé la question à Guy Van Wijmeersch, Director Innovation & Design Thinking chez Barco.