Deux nouveaux matériaux intelligents

Un hydrogel contrôlé par la température sans changement de volume. Une peau électronique élastique qui change de couleur de manière interactive. 

Un hydrogel contrôlé par la température 

Les hydrogels contiennent un fort pourcentage d'eau qui leur donne la capacité de répondre aux variations de facteurs environnementaux tels que le pH, la tension ou la température. Mais le temps de réaction est assez lent parce que le matériau doit perdre ou absorber de l'eau pour se contracter ou s'expanser. 

Des scientifiques du Centre Riken (JP) ont développé un hydrogel qui, au contraire, peut se dilater et se contracter comme un muscle artificiel sans prendre ou perdre de l'eau. 

Des nanofeuillets d'oxyde métallique ont été disposés dans un seul plan à l'aide d'un champ magnétique. Ils ont ensuite été fixés par une photopolymérisation in situ. Ils créent ainsi une répulsion électrostatique anisotropique à l'intérieur de l'hydrogel. Celui-ci résiste bien à la compression perpendiculaire aux nanofeuillets mais se déforme facilement sous l'effet d'un cisaillement parallèle. L'actuateur opère dès lors en modulant son électrostaticité anisotopique en réponse aux changements de la permittivité électrostatique dus aux changements de température. 

Lire plus sur Techniline.