Des capteurs US légers et peu coûteux

Des chercheurs développent des capteurs US nanocomposites qui peuvent être pulvérisés sur une surface pour former un réseau permettant le suivi en temps réel de sa santé structurelle. 

Les capteurs à ultrasons conventionnels, tels que ceux fabriqués en titano-zirconate de plomb (PZT), qui sont utilisés pour la surveillance in situ des structures, ont généralement des applications limitées par des facteurs de coût et de poids. Ils sont non seulement volumineux et lourds mais sont souvent rigides et peu adaptables à des surfaces courbes. 

Des chercheurs de l'Université Polytechnique de Hong Kong développent une technique nouvelle de pulvérisation qui permet d'installer plus rapidement et à moindre coût des capteurs US légers, en réseau, pour détecter défauts et fissures sur des surfaces structurelles planes ou courbes.  

La technologie implique un réseau de capteurs pulvérisés et un actuateur US. Celui-ci émet des ondes ultrasonores guidées (GUW); les capteurs reçoivent et mesurent ces ondes : si une fissure est présente dans la structure, la propagation est entravée et des phénomènes de diffusion apparaissent qui sont enregistrés par les capteurs. En fonction de la perturbation, les dégâts peuvent être caractérisés quantitativement et avec précision grâce à un système complet développé par l'équipe de recherche. 

Lire plus sur Techniline.