De nouveaux muscles artificiels

Des chercheurs développent des fibres conductrices superélastiques sur base d'un système cœur-gaine élastomère-nanotubes de carbone. 

L'Université du Texas à Dallas développe de nouvelles fibres conductrices superélastiques pour créer des muscles artificiels et des condensateurs qui stockent une grande quantité d'énergie lorsqu'ils sont étirés.
La fibre, très extensible, est constituée de feuilles de nanotubes enroulées autour d'un élastomère lorsqu'il est étiré. Lorsqu'il se relâche, des boucles se forment, avec un effet accordéon. De plus, le diamètre de la fibre rétrécit avec l'étirement de la matière, provoquant un second niveau de flambement autour de la fibre lorsque les premières boucles disparaissent sous l'effet de la traction. 

Lire plus sur Techniline.