La crise du coronavirus a rendu les conditions de vie et de travail assez pénibles pour tout le monde, mais pour la science des données, les restrictions imposées par le confinement ont fait apparaître des problèmes concrets très intéressants à étudier. Le laboratoire EluciDATA de Sirris a sauté sur l’occasion et a réussi à dériver quelques modèles caractéristiques du trafic à Bruxelles.

En association avec imec et le DTAI research group of KU Leuven, le laboratoire EluciDATA de Sirris organisera une session spéciale consacrée aux pronostics basés sur les parcs de machines et à la gestion de l’état de santé des actifs industriels. Cette session aura lieu lors de la cinquième conférence européenne 2020 de la Prognostics and Health Management Society, qui se tiendra à Turin du 1er au 3 juillet. Participez-vous à des recherches sur ce thème ? Envoyez votre contribution avant le 31 janvier !

Le prix des capteurs connaissant une baisse rapide, les entreprises de fabrication attendent que leur déploiement massif de capteurs soutienne des services vitaux comme l’entretien prédictif, la gestion automatisée de la chaîne logistique ou encore la surveillance des opérations et de l'utilisation. Toutefois, les milliards de dispositifs IoT connectés, générant des quantités gigantesques de données, ne débouchent pas nécessairement sur des systèmes ou des produits intelligents. Ils ont par contre un impact direct sur les coûts. Le projet InsightProducts aide les entreprises à améliorer leur offre de produits et de services par une approche économique de l'acquisition et l'utilisation de données produits qualitatives en vue d'une servitisation numérique.

L’industrialisation et la digitalisation ne sont pas l’apanage des grandes multinationales. Elles sont aussi à la portée des PME et entreprises de taille intermédiaire. AW Europe vient de le prouver, décrochant au passage l’un des deux titres d’Usine du futur décernés en Wallonie en 2019.

Il était une fois deux royaumes, Datamania et Scienzia, qui rivalisaient sans cesse, non pas pour le pouvoir, mais pour la connaissance.

Après deux éditions réussies, une troisième édition du séminaire « Fleet-based analytics for data-driven operation and maintenance optimisation » est organisée le 13 décembre. Le séminaire se concentre sur les difficultés de l'optimisation du fonctionnement et de l'entretien d'un parc de machines au moyen d'analyses et de stratégies de modélisation hybride pilotées par les données.

La science des données peut être très précieuse pour innover dans plusieurs domaines, aussi pour les PME. Le mastercourse EluciDATA propose des sessions pragmatiques et orientées industrie sur l'innovation par les données. Le 18 septembre, une session pratique interactive spéciale aidera les participants à identifier le potentiel de la résolution d’un défi commercial particulier par une approche basée sur les données et à définir les perspectives d’innovation par les données pour leur contexte commercial particulier.

Un grand éventail d'algorithmes est aujourd'hui disponible dans différentes librairies d'analyse de données et boîtes à outils. Par conséquent, quand il s'agit de choisir un algorithme, la question n'est pas de savoir si un algorithme existe pour résoudre votre problème, mais plutôt lequel correspond le mieux au problème en science des données que vous essayez de résoudre. La prochaine session du mastercourse EluciDATA du 26 avril se concentrera sur le choix du bon algorithme pour la bonne tâche.

Dans les climats froids, les événements polaires et les longues périodes de basses températures extrêmes peuvent avoir un impact négatif sur le comportement d'éoliennes standard et donc sur la rentabilité et la sécurité des parcs éoliens. Le comportement des éoliennes en climats froids est étudié au niveau international par l'IEA Wind TCP Task 19, un groupe d'experts dont Sirris est le représentant pour la Belgique.

En plus de permettre de nouveaux modèles d’entreprises reposant sur les données, les données permettent d'acquérir de nouvelles connaissances pour optimiser les procédés de production, prédire les pannes machine, cerner l’utilisation des produits ou mettre sur pied des start-ups axées sur les données. Cependant, l'accès et/ou la collecte des données ne sont pas toujours anodins et le partage des données demeure l’un des principaux obstacles aux nouvelles avancées en matière d'innovation reposant sur les données. Le 30 mai, Sirris organise un séminaire pour présenter le potentiel du partage des données dans l’innovation industrielle.