Les éditeurs de logiciels doivent de plus en plus se focaliser sur l'optimisation de leurs services, notamment leur capacité d'adaptation aux préférences des clients. Grâce à son cadre et à ses algorithmes flexibles, le projet ITEA Flex4Apps crée une boucle complète qui permet aux entreprises de proposer des services plus complexes tout en accélérant la transition numérique. Pour ce résultat, unique en son genre, les partenaires du projet ont reçu le prix d'excellence ITEA lors des Online ITEA PO Days 2020.

En ces temps d'Industrie 4.0 et de l’Internet Industriel des Objets (IIoT), on est rapidement amené à penser qu'un système MES (Manufacturing Execution System) ou une dorsale IIoT est absolument indispensable pour connecter le bureau (l'ERP) à l’atelier par voie numérique. Dans ce premier de deux articles, nous examinons si c'est toujours le cas.

Dans ce troisième blog d'une série réalisée dans le cadre du projet MISTic relatif à la situation du trafic à Bruxelles à l’époque des restrictions liées au Covid-19, nous nous attardons sur la Petite Ceinture de Bruxelles, du début du confinement à récemment, en recourant à une analyse visuelle.

Ce blog est le deuxième d'une série réalisée dans le cadre du projet MISTic, relatif à la situation du trafic à Bruxelles pendant les restrictions liées au Covid-19. Nous nous intéressons ici à l'évolution du trafic durant l’assouplissement des restrictions.

Hyperscale et Microcare sont les mamelles de l’économie numérique. L'accent est mis sur les services numériques évolutifs qui répondent aux besoins des particuliers et des entreprises. Marion Debruyne, doyenne de la Vlerick Business School, nous présente sa vision.

La crise du coronavirus a rendu les conditions de vie et de travail assez pénibles pour tout le monde, mais pour la science des données, les restrictions imposées par le confinement ont fait apparaître des problèmes concrets très intéressants à étudier. Le laboratoire EluciDATA de Sirris a sauté sur l’occasion et a réussi à dériver quelques modèles caractéristiques du trafic à Bruxelles.

Hyperscale et Microcare sont les principaux vecteurs de l’économie numérique. Au centre, des services numériques extensibles qui répondent aux besoins des particuliers et des entreprises. Comment les décideurs envisagent-ils la question ? Nous nous entretenons avec Nicolas Vautrin et Kourosch Abbaspour Tehrani d'Innoviris, l'institut bruxellois pour la recherche et l'innovation.

En association avec imec et le DTAI research group of KU Leuven, le laboratoire EluciDATA de Sirris organisera une session spéciale consacrée aux pronostics basés sur les parcs de machines et à la gestion de l’état de santé des actifs industriels. Cette session aura lieu lors de la cinquième conférence européenne 2020 de la Prognostics and Health Management Society, qui se tiendra à Turin du 1er au 3 juillet. Participez-vous à des recherches sur ce thème ? Envoyez votre contribution avant le 31 janvier !

Le prix des capteurs connaissant une baisse rapide, les entreprises de fabrication attendent que leur déploiement massif de capteurs soutienne des services vitaux comme l’entretien prédictif, la gestion automatisée de la chaîne logistique ou encore la surveillance des opérations et de l'utilisation. Toutefois, les milliards de dispositifs IoT connectés, générant des quantités gigantesques de données, ne débouchent pas nécessairement sur des systèmes ou des produits intelligents. Ils ont par contre un impact direct sur les coûts. Le projet InsightProducts aide les entreprises à améliorer leur offre de produits et de services par une approche économique de l'acquisition et l'utilisation de données produits qualitatives en vue d'une servitisation numérique.

Le 27 janvier 2020, le nouveau mastercourse intitulé « Opportunités et défis de l'analyse de parc de machines » proposera des techniques pratiques d'analyse de parcs de machines.