La friction entre les pièces mobiles joue un rôle important dans de nombreuses applications. Plus cette friction est faible et moins il faut d'énergie pour faire bouger les pièces, et moins l'usure est importante. Des études réalisées chez Sirris démontrent que la création de petits trous dans les surfaces coulissantes produit un effet positif sur le comportement de friction.

L'efficacité de l'usinage d'une pièce dépend en grande partie de la dynamique structurelle de tous les composants impliqués dans le processus. On peut la considérer comme deux systèmes : le premier concerne la machine-outil, qui comprend les entraînements dans la broche, le porte-outil et l'outil de coupe, tandis que l'autre concerne la pièce à couper et le réglage du dispositif de fixation. Pour qu’un processus de coupe soit efficace, il faut donc tenir compte de la dynamique des deux systèmes.

Vous manquez de temps pour explorer toutes les voies en matière de fabrication additive? Les experts de Sirris ont créé un outil pratique pour vous aider à faire les bons choix en matière de procédés, de machines, de matériaux, de fournisseurs etc.

Ces dernières années ont vu les technologies d’additive manufacturing (AM) et d'impression 3D prendre leur essor. Grâce à cette évolution, nous pouvons désormais concevoir et produire des composants aux propriétés (supérieures) que les méthodes de production classiques sont incapables d’offrir. Si le concepteur, sur cette base, peut utiliser au maximum sa liberté de design, un coût de production plus élevé se justifie largement : en fin de compte, c'est le coût total de possession qui compte.

Dans le cadre du programme Horizon 2020, le projet AMable lance un nouvel appel à idées innovantes de produits fonctionnels dont la concrétisation nécessite la mise en œuvre de la fabrication additive.

Tout le monde a entendu parler des formidables avantages que les technologies d'additive manufacturing (AM) ont offerts aux applications du monde réel. Nous voyons désormais apparaître des pièces plus légères, plus efficaces et élégantes. Plusieurs nouvelles technologies d’AM ont vu le jour, tansi que les anciennes gagnent considérablement en efficacité et en automatisation pour traiter les matériaux et générer peu de déchets. Il reste toutefois quelques défis à relever.

Les céramiques sont généralement le meilleur choix pour des conditions extrêmes sur une longue durée, et offrent plusieurs avantages par rapport aux métaux. Les principales applications des céramiques techniques sont précisément liées à un ou plusieurs de ces avantages. Cependant, certaines de ces propriétés présentent également des inconvénients. C'est pourquoi la fabrication additive céramique peut se révéler difficile. Sirris a rédigé un e-book sur le sujet, qui est à présent disponible au téléchargement gratuit.

Les technologies additives connaissent actuellement un véritable boom ! Cofinancé par l’Europe et la Wallonie, le projet IAWATHA fait avancer la recherche dans ce secteur, pour ensuite en faire profiter l’industrie wallonne. Sirris est le leader du projet.

L'essor de l'additive manufacturing exige un soutien numérique pour l'ensemble de la chaîne de production afin de pouvoir contrôler et garantir la qualité des produits. Pour ce faire, Sirris travaille actuellement à la mise au point d'une 'eID', un passeport numérique pour les produits de son usine pilote 4.0 Made Real.

Les pièces produites par additive manufacturing se retrouvent dans un nombre croissant de secteurs aux exigences de qualité extrêmement pointues, comme l’aéronautique ou la médecine. Pour les producteurs de ces pièces, il s’agit donc de maîtriser non seulement la paramétrie de leurs outils de production, mais aussi la qualité des matières premières. Sirris aide les industriels à mettre en place des systèmes robustes de contrôle et d’assurance qualité.