La réponse est ‘bien sûr ils le sont’ ! Mais ‘pour quoi faire ?’ et ‘quelles sont les façons d’y parvenir ?’ sont les vraies questions auxquelles il faut trouver réponse.

Le projet Bio-Manufacturing, coordonné par Sirris, a été sélectionné par la Région wallonne pour participer aux RegioStars Awards, qui récompensent les meilleurs projets régionaux européens.

Sirris collabore activement à l’organisation du 5ème Symposium de la Fabrication Additive et Métiers de la Métallurgie qui aura lieu le 17 octobre 2019 à Charleville-Mezière en France.

Sirris est partie prenante du Pôle Mecatech en Wallonie, le pôle qui regroupe les acteurs industriels et académiques impliqués dans des projets communs de génie mécanique.

Le parc de machines d'additive manufacturing continue de s’étoffer chez Sirris pour les applications polymères.

Le 3 octobre 2019, Sirris organise un workshop pour répondre à des questions très pratiques sur l'additive manufacturing et les brevets.

Par Selective Laser Sintering, il est possible de mettre en oeuvre des matières souples comme les TPU. En modifiant les paramètres de fabrication, Sirris parvient à modifier leur dureté pour produire des pièces avec des caractéristiques différentes ou pour faire varier les propriétés dans une même pièce.

En matière de fabrication additive, il est possible d’utiliser des modes de fabrication ou des techniques très différents pour produire les pièces souhaitées. L’organisme de normalisation ASTM distingue sept modes de production différents. Étant donné que ces techniques fonctionnent différemment, vous devrez respecter les règles spécifiques correspondant à la technique que vous utilisez. Dans ce second blog, nous discutons des différents principes concernés.