Aller au contenu principal

Operator support

Application de l’assistance opérateur à de nombreuses activités

Flexibilité accrue et compétitivité renforcée dans l’industrie alimentaire

Les entreprises alimentaires sont aujourd’hui confrontées à un défi de taille : produire, à qualité égale, une variété croissante de produits, toujours plus vite et meilleur marché. Leurs processus de production incluent encore de très nombreuses opérations manuelles qui nécessitent énormément de main-d’œuvre tandis qu’elles n’apportent qu’une faible valeur ajoutée au produit. Il devient en outre de plus en plus difficile de trouver et de garder du personnel qualifié. Pour pouvoir rester compétitif, l’outil de production doit être flexible, réactif et adaptatif et les collaborateurs doivent être employés de manière optimale et qualitative, en veillant à leur bien-être.L’automatisation et la numérisation offrent un grand potentiel en matière d’assistance opérateur. Il convient cependant de faire les bons choix. Ainsi, les robots dits collaboratifs permettent potentiellement d’automatiser certaines étapes de la production de manière flexible. Le projet ColRobFood vise à accélérer l’introduction de cobots dans l’industrie alimentaire et opte pour une approche basée sur la démonstration. Il est mené en collaboration avec Flanders Food, qui a sollicité Sirris pour son expertise et son expérience dans le domaine des cobots.

Une maintenance plus sûre, économique, propre et efficace dans l’industrie de transformation

Dans le cadre du projet interregional Smart Tooling, des PME et fournisseurs de services de la région frontalière entre la Belgique et les Pays-Bas sont partenaires en vue de développer la robotique. Le but est de renforcer l’industrie de transformation en lui permettant de travailler de manière plus rentable et sûre. Le projet porte sur quatre thèmes principaux, à savoir le nettoyage, l’inspection, le lieu de travail et les UAS (drones). Sirris est impliqué dans le volet « lieu de travail », axé sur les sous-thèmes « détection de fuites » et « réalité augmentée ». 

Le premier project vise à mettre en œuvre une détection de fuites à l’aide de cobots. L’objectif est de garantir une efficacité accrue, une meilleure qualité d’exécution et, surtout, un environnement de travail plus sûr pour les techniciens. Le sous-thème de la réalité augmentée cible l’assistance numérique de techniciens, contribuant aux activités d’inspection et aux instructions de réparation sur le lieu de travail. Cette assistance devrait permettre d’accroître l’efficacité, de réduire les tâches administratives et d’améliorer la qualité.

Assemblage plus efficace sur une chaîne de démonstration

Dans un contexte d’Industrie 4.0, l’opérateur n’est pas supprimé, mais il travaille plus efficacement grâce à l’utilisation de toutes sortes de technologies intelligentes. Sirris a construit récemment une nouvelle démo de chaîne d’assemblage, comportant six cellules dans lesquelles ont été mises en œuvre différentes technologies correspondant à l’usine du futur, pour la fabrication efficace de familles de produits comportant de nombreuses variantes. Cette chaîne intègre des solutions d’assistance à l’opérateur et des stratégies permettant une réponse rapide : un cobot, un véhicule à guidage automatique (AGV), des instructions de travail numérisées, etc. Grâce à une numérisation significative abordable, avec toutes les solutions existant sur le marché, il devient possible de réaliser un flux d’une seule pièce.

La chaîne de démonstration a été développée dans le cadre du projet interrégional Factory 4.0 dont l’objectif est une approche transfrontalière permettant, dans les régions limitrophes, de prendre connaissance de technologies qui s’inscrivent dans le cadre de l’Industrie 4.0. Le projet veut contribuer à la mutation économique de la région frontalière, en accélérant la transformation des entreprises (PME) vers l’usine du futur ‘Industrie 4.0’. Les entreprises sont accompagnées dans leur transformation, via une approche par étapes.

L’entreprise de travail adapté Mariasteen mise sur une automatisation plus flexible

Mariasteen souhaitait explorer des concepts permettant d’employer des robots collaboratifs de manière plus flexible. Sirris a apporté son aide en augmentant la flexibilité d’employabilité de cobots par l’ajout d’une vision et de capteurs de force.

JTEKT teste la faisabilité de trois possibilités d’automatisation

Pour conserver une longueur d’avance sur la concurrence au niveau mondial, le fournisseur de l’industrie automobile JTEKT a étudié la possibilité d’optimiser davantage sa production grâce à l’automatisation intelligente. Il a fait réaliser, à cette fin, trois études de faisabilité pour différentes tâches au sein de sa production.

Tri automatique des vêtements chez Kringloopcentrum Zuid-West-Vlaanderen

Afin d'optimiser son fonctionnement et d’accroître le confort de ses travailleurs, l'asbl Kringloopcentrum Zuid-West-Vlaanderen a mis au point un système ergonomique de tri des vêtements et de conditionnement automatisé des rejets.