Aller au contenu principal

Des fonctionnalités riches dans un espace minimal

Développer des solutions miniatures qui réduisent l’encombrement et le poids des produits tout en les dotant de fonctionnalités supplémentaires, c’est l’objectif du SMALL-Lab de Sirris. La plastronique, par exemple, intègre plastique et électronique dans des pièces de plus en plus discrètes et légères.

La miniaturisation et la plastronique permettent d’intégrer de nouvelles fonctionnalités aux objets sans augmenter leur taille et leur poids : un avantage précieux pour développer des produits plus intelligents, plus fiables (par exemple grâce à l’intégration de pièces redondantes capables de prendre le relais l’une de l’autre), nécessitant moins d’énergie, et générant moins de déchets. Dans le secteur des sciences du vivant, la miniaturisation permet aussi d’obtenir des réactions plus efficaces.

« La miniaturisation et l’intégration de fonctionnalités multiples ne sont plus l’apanage des produits de haute technologie. De nombreux produits de grande consommation gagneraient à être plus petits et à intégrer des fonctions secondaires. Les nouvelles technologies le permettent. »

Projets en 2015

  • Plusieurs applications dans le domaine de la  microfluidique sont passées du stade de la recherche à celui de l’industrialisation, et devraient déboucher sur plusieurs premières en Belgique.
     
  • Le rapprochement se confirme entre le domaine de la santé et l’ingénierie. En 2015, Sirris a notamment contribué à développer de nouveaux types d’instruments miniaturisés pour les chirurgiens.
     
  • Sirris a également étoffé son réseau de partenaires pour développer des solutions de plus en plus transversales, intégrant électronique, optique, mécanique, etc.
     

Sur quels projets travaillons nous aujourd'hui ?

  • Approche de nouveaux secteurs : Sirris examine avec les secteurs « traditionnels », pourvoyeurs de produits de la vie courante, comment développer des solutions plus spécifiques et concurrentielles grâce à la miniaturisation. Dans ce cadre, le SMALL-Lab va continuer à renforcer ses liens avec l’unité Mécatronique de Sirris (développement de capteurs et de systèmes embarqués).
     
  • Mise à disposition de nouvelles capacités technologiques développées ces dernières années chez Sirris et qui arrivent aujourd’hui à maturité. Différents secteurs industriels pourront par exemple bénéficier de nouvelles techniques de micro-impression, qui permettent d’imprimer des mini-capteurs ou circuits sur des surfaces en 3D.
     
  • Micro-réplication de matériaux polymères : grâce aux nouveaux équipements acquis avec l’aide du Fonds européen de développement régional (Feder), Sirris aide l’industrie à introduire de nouvelles technologies capables de reproduire des pièces très petites et complexes.
     
  • Micro-fabrication additive : Sirris explore les techniques de fabrication additive capables de produire des pièces et outillages de quelques mm³, avec des détails micrométriques. Ce projet est également cofinancé par le Feder.
     

Moments d'inspiration

  • ‘Innovation through polymer microtechnology’ (Heverlee, novembre 2015): Sirris a co-organisé ce séminaire de clôture du projet ‘Change2Micro’. Ce projet coordonné par Flanders’ PlasticVision visait à stimuler en Flandre les activités de micro-fabrication sur base des matériaux plastiques.
     
  • Eurofinish (Louvain, juin 2015) : ce salon rassemble chaque année les professionnels du traitement des surfaces dans le Benelux. Sirris y a fait un exposé sur les fonctionnalités liées à la micro-texturation des surfaces.
     
  • Soirée Bioliège (Seraing, 01 Octobre 2015) : Sirris a reçu dans ses installations de Seraing les membres de Bioliège, groupement liégeois d’entreprises et d’universités. Objectif : renforcer les liens entre les sciences du vivant et l’engineering.