Aller au contenu principal

Des matériaux d’avenir qui remportent un franc succès

Sirris a renforcé ses réseaux nationaux et internationaux dans le domaine des composites. Dès lors, notre Composites Lab a été en mesure de conseiller un nombre record d’entreprises en matière de développement de composites.

Les composites enregistrent une forte progression dans des secteurs très variés. L’aéronautique, l’automobile, la construction, le secteur énergétique ou l’industrie du sport : tous retirent de nombreux avantages de ces matières synthétiques renforcées de fibres. Elles rendent les produits plus légers, économes en énergie et performants et offrent aux fabricants une plus grande liberté de mise en forme. En Belgique, ces innovations remarquables sont pilotées entre autres par le Sirris Leuven-Gent Composites Application Lab (SLC-Lab).

« En 2015, les composites ont pris un essor considérable. Leurs avantages sont en effet nombreux. De plus, Sirris ne cesse de faciliter l’accès à des produits innovants constitués de composites. »

Projets en 2015

  • CFK Valley Belgium: CFK Valley, le principal réseau de l’industrie des composites en Europe, a lancé, en collaboration avec Sirris et Agoria, CFK Valley Belgium. Grâce à cette initiative, les entreprises belges ont accès à un réseau européen d’entreprises et de chercheurs dans le domaine des composites. Ce partenariat a été présenté lors du JEC Europe, le salon international des composites qui se tient  à Paris.
     
  • CompositeBoost: ce projet de recherche a été lancé en mars 2015 et est axé sur l’utilisation des composites dans les PME belges. Sirris a développé une master class qui aide les entreprises à analyser la faisabilité, le choix des matériaux et les technologies des composites. des cas concrets montrent que ces matériaux peuvent également être aisément intégrés dans la production de petites séries. Ce CompositeBoost a permis à Sirris de développer ses partenariats avec la KU Leuven et avec l’université de Gand. Dès lors, des universitaires collaborent également activement à une série de projets de consultance.
     
  • SLC-Lab: en 2015, le Sirris Leuven-Gent Composites Application Lab a aidé un nombre record d’entreprises dans le développement de matériaux et d’applications composites. Cela s’explique par le renforcement de son réseau international, la notoriété croissante de Sirris en tant qu’accélérateur de premier plan dans le domaine des composites et la tendance  générale à la croissance du marché de ces matériaux.
     
  • Développement de matériaux : Sirris aide un certain nombre d’entreprises dans le développement d’une nouvelle génération de matériaux composites dotés de fonctionnalités nouvelles. Pensons notamment aux composites résistants au feu et biosourcés et aux mousses à mémoire de forme.

Sur quels projets travaillons nous aujourd'hui ?

  • Automatisation: Sirris collabore pleinement à des projets avec des PME, leur permettant de faire leurs premiers pas vers l’automatisation de la mise en œuvre de  composites. Afin de rendre ces innovations plus accessibles, nous examinons comment faciliter le travail des opérateurs grâce à des robots légers.

  • Macobio : dans le cadre de ce nouveau projet Feder (2015-2020), Sirris poursuit le développement des technologies mises au point dans le projet CILAB, entre autres (plus d'info sur la page des plastiques). Macobio s’attachera aussi et surtout à étudier les composites thermoplastiques composés de matériaux biosourcés, comme les fibres naturelles de lin, de chanvre ou de coco. Le principal défi de ces fibres de renfort naturelles sera lié à leur dégradation plus rapide à la chaleur : il faudra donc adapter les procédés de mise en forme de sorte qu’ils ne les fragilisent pas. 
     
  • Tailcomp: pour ce projet Cornet (Collective Research Networking), Sirris collabore avec les instituts allemands IPF et Fraunhofer IWU. L’IPF a développé le moyen de produire des éléments composites thermodurcissables dont les renforts (fibres) respectent une géométrie complexe, optimisée selon les besoins de l’application. Ils diffèrent ainsi des demi-produits traditionnels, dont les renforts sont parallèles ou tissés perpendiculairement. Les partenaires du projet Tailcomp vont  adapter cette innovation aux composites thermoplastiques. Sirris étudiera plus particulièrement le procédé de mise en forme.

Moments d'inspiration

  • JEC Europe: salon des matériaux composites à Paris
     
  • CFK Valley Convention: parmi les 300 participants venus de 20 pays, la Belgique, pays partenaire, était particulièrement bien représentée : le stand de CFK Valley Belgium rassemblait 11 exposants.